Economie : La banque mondiale invite la Guinée à rejeter la dépendance internationale

10 novembre 2017 20:20:50
0

Albert Zeufack, chef économiste de la région Afrique à la Banque Mondiale, a invité les responsables guinéens à miser d’avantage sur les ressources internes pour développer le pays. C’était au cours du forum international sur les finances publiques ce vendredi 10 novembre à Conakry, a constaté sur place Guinéenews©.

Dans son analyse, l’économiste a fait comprendre que l’aide extérieure n’est qu’un support et non une solution. « J’ai tendance à croire que l’aide n’a jamais développé un pays ni les institutions internationales ; mais elles ont aidé les pays qui veulent se développer à le faire. Notre développement ne se fera que de façon endogène, nos pays ne pourront se développer que lorsqu’on aura décidé de concevoir nous-mêmes notre développement pour nous et rechercher l’aide pour accomplir nos propres objectifs », a-t-il souligné.

Poursuivant, il a fait comprendre qu’attendre que l’aide vienne d’ailleurs, ne pourra maintenir une croissance soutenue. « L’aide ne peut pas être la variable fondamentale de notre développement. Il est fondamental en tant qu’Africain, qu’on commence à se demander ce qui est bon pour nous plutôt que de se préoccuper de ce que les autres pensent, veulent et attendent de nous », affirmé l’économiste de la banque mondiale.

Aux dires du Pr Albert Zeufack, la stratégie des pays riches en matières premières qui préfèrent les exporter sans une transformation, n’est pas viable. « Creuser des minerais et les exporter sans une transformation, n’assure pas une croissance soutenue à raison de la volatilité des prix de ces matières premières qui ne sont pas fixés par nous et sur lesques nos pays n’ont aucun contrôle », déplore-t-il.

Et d’ajouter : « Cette stratégie ne crée pas assez d‘emplois pour la jeunesse africaine ».

Pour conclure, l’économiste de la banque mondiale a invité les autorités à diversifier plus les économies.