Didier Awadi :«… Si la parole se libère, la violence physique reculera » (Interview)

0

En séjour en Guinée, dans le cadre de la présentation de l’album “Dynastie” du groupe urbain Degg J Force 3 le 16 avril dernier, Didier Awadi, rappeur sénégalais de renommée internationale, a bien voulu se prêter aux questions de Guineenews en début de semaine.

Lisez!

Guineenews: vous êtes en Guinée depuis 72 heures, dites-nous les raisons de votre présence.

Didier Awadi: Je suis en Guinée pour assister au lancement de l’album “Dynastie” du groupe guinéen Degg J Force 3 dont j’ai eu la chance de voir les premiers jours de création à Montréal (Canada). Je connais l’histoire de Degg J Force 3 depuis le début. Et assister au retour triomphal de mes frères était important pour moi. Puisqu’on a commencé l’opération, on les accompagne jusqu’au bout.

Guineenews: Nous vous avons connu en tant qu’artiste engagé. Et depuis un certain temps, vos activités se sont diversifiées. Cela veut-il dire qu’avec le temps, vous avez élargi vos champs d’action?

Didier Awadi: C’est vrai que j’ai beaucoup de casquettes. Jeune entrepreneur, j’ai une boîte de production et il faut qu’on gère des business, que ce soit dans l’événementiel ou dans la production musicale. Je suis consultant pour Universal, je produis des émissions pour Canal+. En tout cas, j’ai choisi de faire plein de métiers que j’aime. Je ne fais que ce que j’ai choisi de faire.

Guineenews: Dites-nous ce qui est à la base de l’esprit révolutionnaire qui vous anime.

Didier Awadi: Je ne sais pas trop ce qui a amené tout cet esprit révolutionnaire mais je pense que c’est tout ce que je vois, tout ce que je vis, tout ce que j’apprends et j’analyse. J’ai eu la chance de faire  quarante-deux pays dans le continent. Donc, je connais ce continent, j’ai eu la chance et le luxe d’aller à l’école, de savoir lire et j’ai eu ce luxe d’avoir beaucoup de livres sur mon Afrique, mon continent. Et une fois que tu aimes ce continent comme je l’aime, tu ne peux pas le voir agressé et ne rien dire. Tu ne peux pas le voir ne pas progresser et ne rien dire, c’est une non-assistance à un continent en danger. Je pense que si la parole se libère, la violence physique reculera. Dans tous les pays où il n’y a pas de liberté d’expression, c’est la violence physique qui reprend le dessus. Donc, moi je suis pour la libération de la parole. Et par la libération de la parole, on peut arriver à la libération totale du continent, surtout au niveau des esprits.

Guineenews: Faites-nous le point sur votre groupe Positive Black Soul (PBS).

Didier Awadi: Récemment, on a fêté les vingt-cinq (25) ans ensemble, on se voit tous les jours. Même si on a nos carrières solos, PBS (Positive Black Soul) existe aussi, on ne lâche rien. C’est vrai que chacun de nous a plein d’activités mais PBS reste notre priorité.

Guineenews: Que devient le projet AURA (artistes unis pour le rap africain)?

Didier Awadi: Pour le moment, AURA n’est pas à l’ordre du jour. AURA était un projet appuyé par un programme de Plan International. C’est beaucoup d’argent pour mettre tous ces artistes sur la route et pour enregistrer. C’était une équipe d’au moins vingt personnes. Il y avait dix-sept artistes et pour qu’AURA réussisse, il fallait vingt-cinq personnes à payer et à déplacer. Pour le moment, ce n’est pas à l’ordre du jour parce que c’est un projet très lourd. Chacun de nous s’est dit pourquoi ne pas reconduire l’expérience avec nous ou en rafraîchissant avec la nouvelle génération. Mais pour le moment, ce n’est pas à l’ordre du jour même si c’est un projet qu’on aime beaucoup.

Guineenews: Vous avez annoncé sur la scène du concert du 16 avril dernier, l’intérêt de la maison Universal Music pour le tube “Akolon” du groupe Degg J Force 3. Pouvez-vous nous en dire plus?

Didier Awadi: On l’a annoncé mais les détails, nous ne pouvons pas les donner. Vous les connaîtrez très bientôt. Je suis là avec le directeur d’Universal Afrique et on est venus parce que ça nous intéresse très sincèrement. Si on a fait le déplacement, c’est parce que Degg J Force 3 est un groupe très très important. Donc, on ne peut pas développer des actions en Guinée et ne pas faire attention à tous ces talents en Guinée. Degg J Force 3, c’est du talent pur, vous avez vu les trois singles qu’ils ont alignés, c’est énorme. Ils m’ont fait l’honneur de me faire écouter d’autres titres et de me faire voir quelques nouvelles vidéos. Ce qui arrive est encore plus fort que ce qui est sorti. Donc, moi, je suis le groupe avec beaucoup d’intérêt et tout ce qu’on pourra faire avec eux, on le fera.

Guineenews: Quel regard portez-vous sur l’évolution du rap africain?

Didier Awadi: Le rap va évoluer en fonction de son temps. Il va toujours changer. Le rap est par essence cette musique qui change. Ce n’est pas une musique statique. Si tu vois le rap, comment ça se faisait au début et maintenant, ça n’a rien à voir. C’est une musique qui évolue et que les générations s’approprient, transforment avec les feelings de leur temps. Le rap va continuer d’évoluer, je ne sais pas où il va mais je sais qu’il avance.

Guineenews: A quand devons-nous nous attendre au nouvel album de Didier Awadi?

Didier Awadi: D’ici deux mois, vous aurez normalement le nouvel album. Et il y aura un single qui va commencer à tourner dans les jours à venir. Le nouvel album est prêt et je pense que c’est l’un des meilleurs albums que j’ai faits. Les gens vont être assez surpris.

Guineenews: Merci M. Awadi

Didier Awadi: Merci à vous pour le déplacement et pour le combat que vous menez pour l’épanouissement de la culture guinéenne et africaine.

Entretien réalisé par Alpha Cheick Ibrahima Camara

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici