Culture: l’Etat fait un important don de matériels à la bibliothèque de Djibril Tamsir Niane

19 septembre 2017 17:17:36
0

«La voix des griots de 1960 a été sauvée», dixit Pr Djibril Tamsir Niane,

Lundi 18 septembre, l’historien Djibril Tamsir Niane a reçu un lot de matériels du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, maître d’ouvrage de la restauration de sa bibliothèque.

Il s’agit de tables de lecture, d’ordinateurs, de salon VIP, de rayons métalliques, d’étagères, d’échelles, de chariots à livre, de chaises rembourrées, d’extincteurs… Heureux de ce geste de l’Etat en faveur de sa bibliothèque — fruit de plusieurs décennies de recherches et ravagée par un incendie en février 2012 —, le Pr Djibril Tamsir Niane a tenu à revenir sur l’histoire de la restauration.

 L’historien a rappelé que lorsque sa bibliothèque a pris feu, il se trouvait à Dakar. Informé, il s’est hâté de se rendre à Conakry. Arrivé à la Minière (commune de Ratoma), il est effondré de douleur en voyant des décennies de recherches et de patience accumulées dévastées par les flammes de l’incendie. «C’est ainsi que le Président de la République partagea ma douleur et il a pris la décision de réhabiliter la bibliothèque », a témoigné Niane qui n’a pas tari de mots pour exprimer sa reconnaissance envers le président Alpha Condé. «Le président de la République mesure la profondeur du mal, sachant personnellement que la bibliothèque était un lieu d’utilité publiqueEn d’autres temps, dans ce pays, je n’aurais que mes yeux pour pleurer sur mon malheur dans un coin,  mais le salut est venu du chef de l’Etat », a-t-il exprimé.

 Le Professeur Djibril Tamsir Niane a aussi tenu à rappeler que c’était la première fois en Guinée que l’Etat prenait  à son compte la construction d’une infrastructure privée.

 Si l’historien a tenu à exprimer sa reconnaissance au président de la République, c’est aussi parce que l’initiative de celui-ci qui avait permis le déclenchement d’une série d’actions en faveur de sa bibliothèque. L’ambassade la France en Guinée et la République du Sénégal ont donc agi pour la restauration de la bibliothèque Djibril Tamsir Niane, centre de documentation et de  recherche pour chercheurs guinéens et étrangers.

 « Tout n’a pas été perdu »

Tout en remerciant l’Etat pour ce qui est déjà fait,  Djibril Tamsir Niane émet le souhait de voir inaugurer sa bibliothèque avant le terme du mandat de Conakry en tant que capitale mondiale du livre. Il a donc appelé d’autres Etats et institutions à venir en aide pour la restauration rapide de sa bibliothèque. Une bibliothèque qui a été la toute première à recueillir des traditions orales et à en faire une source substantielle pour la connaissance. D’ailleurs, l’historien a indiqué que tout n’a pas été perdu dans ce domaine. « Avant l’incendie, j’avais consenti à envoyer en Amérique une partie pour être mis en CD. Donc, la voix des grands griots, c’est-à-dire des griots de 1960 ont été sauvés et peuvent être encore entendues », a-t-il indiqué.

 Un monument

 Mandataire, le ministre Bantama Sow a transmis à l’historien toute la considération que son mandant (le président Alpha Condé) a pour le Pr Djibril Tamsir Niane. « Le président Alpha Condé m’avait chargé de dire au Pr Djibril Tamsir Niane qu’il n’hésitera en aucun moment de vous venir au secours parce que vous avez consenti toute votre vie pour la génération montante…», lui a-t-il transmis. Bantama, lui-même, considère le Pr Niane comme un monument, alors un « éternel.»

Il faut signaler que la bibliothèque Djibril Tamsir Niane est en train d’être restaurée dans un immeuble (R+2) sis à la Minière. Elle comprend deux salles de lecture, une salle polyvalente équipée, des bureaux et des magasins.