lundi, 27 février 2017, 20:23 GMT

Dans un communiqué dont une copie est parvenue à Guinéenews, l’intersyndicale de l’Education (SLECG/FSPE) a rendu public le contenu de ses négociations avec le chef de l’Etat, Alpha Condé.

 

En effet, le syndicat demande à tous les travailleurs du système éducatif de resserrer les rangs et de tenir bon jusqu’à la victoire finale. «Pas de promesses, pas de protocole bidons », s’insurgent les syndicalistes. Lisez plutôt leur communiqué :

 

"L’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG se fait le devoir de vous rendre compte de ce qui s’est passé après Sékhoutouréya à la Bourse du Travail le Jeudi 16 Février 2017.

 

1. Sur le maintien de tous les Enseignants et Enseignantes rétrogradés à leurs anciens grades ;

Le Gouvernement a demandé aux syndicats d’en établir la liste exhaustive avec les références précises de tous les Enseignants concernés.

2. Sur le respect de l’ancienneté dans la nouvelle grille indiciaire ;

Le Gouvernement a confirmé sa volonté de prendre en compte l’ancienneté pour corriger les inégalités et les injustices constatées.

3. Sur l’engagement de tous les contractuels et homologues de l’Etat à la Fonction Publique.

Le Gouvernement a rappelé les dispositions légales en la matière et a consenti à prendre les mesures suivantes :

– Le recrutement à la Fonction publique des contractuels ayant dispensé au moins 8 années de cours ;
– L’admission dans les ENI des contractuels ayant effectué moins de 8 années de cours et leur recrutement à la Fonction publique après évaluation

 ;
– Le recrutement sur titre des homologues (Assistants) d’universités tout en admettant que la possibilité budgétaire existe. Il a été retenu de façon plus large de veiller en collaboration avec le MESRS à la mise en place d’un statut des homologues-assistants chargés de cours et de recherche.

4. Sur le maintien de la valeur du point d’indice à 1030 au lieu de 751 :

Le Président de République a dit qu’il n’en sera pas question par ce que  cela entrainerait une augmentation de salaire de 40%.

Chers Camarades, après ce compte rendu en Assemblée Générale à la Bourse du Travail la Base a décidé ce qui suit :

  • Pour le premier point le Gouvernement cherche à nous distraire en demandant une liste exhaustive de tous les travailleurs concernés par la rétrogradation alors qu’ils ont la situation de tous les travailleurs.
  • Pour le point deux puis qu’ils en sont conscient, qu’ils apportent la correction immédiatement.
  • Pour le troisième point c’est encore une distraction par ce que rares sont ceux qui ont fait 8 années de cours et nous demandons l’engagement pur et simple de tous les contractuels  immatriculés et les homologues des Universités à la Fonction Publique.
  • Le quatrième point   c’est le point nodal de la grève il est un acquis non négociable (1030)

L’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG  demande à tous les Travailleurs du système Educatif de resserrer les rangs et de tenir bon jusqu’à la victoire finale.

Pas de promesses, pas de protocole « Bidon ».

Les Secrétaires Généraux  des Bureaux Nationaux de l’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG restent les seules références valables pour la levée ou la suspension du mot d’ordre de grève.

La grève continue, tenons bon."

« Ensemble nous vaincrons ! »

Conakry, le 17Février 2017 

Pour accéder à document, cliquer sur le lien qui suit: info-n8

 

 

Sékou Sanoh

Conakry, Guinée 224-664-35-11-21

Sékou Sanoh