Sur les pas du cortège de Cellou Dalein Diallo de Mamou à Dixinn, via Kaback, sous haute surveillance

07 mai 2017 21:21:35
0

Le leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, en tournée dans la Guinée profonde depuis vingt jours pour aller en contact avec ses compatriotes, est rentré, ce dimanche aux environs de 18h à son domicile à Dixinn.

Parti de Mamou à 7h 12’, la délégation du président de l’UFDG a été surprise de retrouver sept picks-up de la gendarmerie, qui l’attendaient juste après le Pont Kaka situé à la rentrée de la ville de Coyah.
Après les échanges, les gendarmes ont fait comprendre qu’ils sont venus assurer sa sécurité jusqu’à son domicile. De Coyah, Cellou Dalein Diallo, à la tête d’une importante délégation, s’est rendu dans les îles de Kaback pour présenter ses condoléances, suite au tragique accident qui a fait la veille 21 morts.
A son arrivée à Kaback, l’émoi était total et la douleur grandissante. Tout au long des rues, les femmes pleuraient à chaudes larmes. Devant les représentants du village, le leader de l’UFDG a délivré son message. Il a présenté ses condoléances, réitéré son soutien à Kaback pendant cette dure épreuve.
En réponse, le porte-parole de Kaback s’est réjoui, non pas des présents offerts, mais de la présence du leader de l’UFDG. Il s’est dit touché par la marque de solidarité du chef de l’opposition guinéenne.
Avant de quitter, M. Diallo a serré les mains à la délégation du gouvernement, dirigée par le premier ministre et comprenant les ministres Boureima Condé de l’administration et Me Kabélé Camara de la sécurité.
Au chemin du retour, le leader de l’UFDG a trouvé un impressionnant dispositif de sécurité composé des éléments de la police et ceux de la gendarmerie. Ceux-ci assureront sa sécurité jusqu’à son domicile.
A préciser, que malgré l’interdiction annoncée par la direction nationale, des militants ont tenu à accompagner le leader de l’UFDG depuis le carrefour Enco 5 jusqu’à son domicile en passant par le Prince.
Parti de Conakry le 19 avril dernier, le leader de l’UFDG a fait les huit villes de la région forestière et les huit autres de la Haute Guinée. Aux villes, s’ajoutent également des sous-préfectures jugées très stratégiques.
Partout où il est passé, même si les autorités lui ont refusé les espaces publics, Cellou Dalein Diallo a rencontré les administrateurs territoriaux, les leaders religieux, ses représentants à la base et les couches socio-professionnelles, notamment les menuisiers, les planteurs, les apiculteurs, les tailleurs, les tailleurs, les paysans, les forgerons, les menuisiers, les tenanciers des bars et des membres du RPG.