La coordinatrice nationale de « Africa Femmes performantes » revient sur la participation guinéenne à la 8ème édition de l’AFP tenue USA

0

Pour promouvoir le talent des femmes dans le monde entier, une organisation non-gouvernementale a été créée en 2003 par Patricia Seck, qui est appelée ‘’Africa Femmes Performantes’’ (AFP). Après plus d’une décennie d’existence, elle compte de nos jours plusieurs pays membres dont la Guinée depuis quatre ans.

Pour atteindre son objectif, les femmes performantes de nombreux pays d’Afrique, d’Europe et d’ailleurs se réunissent, chaque année, pour échanger et réfléchir sur la question d’émancipation de la femme africaine.

Du 27 au 30 mars 2017, la 8ème édition des femmes performantes s’est tenue à Washington DC avec pour thème ‘’Catalyseurs des investissements pour le développement de l’entreprenariat’’. Un forum qui a connu la brillante participation de 11 amazones guinéennes qui étaient toutes à leur troisième participation consécutive. Et n’ayant pas eu la chance de participer à très grand nombre à l’image d’autres pays tels que la RD Congo où sera implantée la banque continentale des femmes d’Afrique, l’Antenne Guinée d’Africa Femmes Performantes a procédé le 15 mai  à la restitution de cette conférence annuelle au reste des membres.

Tout au long de son expose, Mme. Bangoura Maïmouna Yombouno, présidente de la fondation solidarité féminine et Coordinatrice nationale AFP, s’est évertuée à expliquer les avantages de ce rendez-vous d’affaires et de recherche de partenaires, son utilité en termes de marché et d’innovation.

Cette rencontre exceptionnelle, a-t-elle fait savoir, est consacrée au talent et aux différents rôles que la femme, au-delà de sa couleur et de ses origines, occupe dans la société actuelle. C’est la raison pourquoi laquelle elle a lancé une invite au gouvernement guinéen à soutenir leurs actions sur le plan local voire  au-delà  en facilitant la mise en place d’un fonds d’appui aux femmes. Un projet que la section locale de l’AFP en Guinée compte soumettre l’an prochain, à l’occasion de la 9ème   édition, à la conférence annuelle des femmes performantes.

Egalement membre de l’AFP-Guinée, la présidente de la délégation de Kaloum, Makhady Bangoura a déploré le fait que les femmes guinéennes ne soient pas soutenues par les autorités administratives et même par des institutions dans cette démarche de valorisation du savoir-faire des femmes.

« Bien que nous partons avec nos propres moyens à ce rendez-vous, nous avons toujours réussi à séduire les autres avec certains de nos produits mais surtout le textile Kendèli qui connaitra bientôt une amélioration avec l’appui d’une femme algérienne afin de conquérir le marché mondial. Egalement, nous pouvons penser à comment valoriser aussi le beurre de karité qui est de nos jours très sollicité. Pour tout cela, on a besoin du soutien du gouvernement guinéen et pour cela, dès après cette restitution, nous allons mettre les bouchées doubles pour les obliger à être de notre côté », a-t-elle promis.

Quel que soit le domaine, que ce soit le secteur formel ou informel, l’ONG Africa Femmes Performantes est ouvert à toute femme tenue par la volonté d’exceller dans son domaine tout en participant de façon significative au développement de son pays et au-delà tout le continent africain.

Mame Diallo