Conakry : Les élèves réclament des enseignants dans les classes

04 décembre 2017 12:12:05
0

La grève déclenchée par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) le 13 novembre 2017 entre dans sa quatrième semaine ce lundi. Ce lundi 4 décembre des encadreurs du lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya avaient pris soin donner les cours à la place des enseignants, afin de maintenir les élèves. Mais cela n’a été que de courte durée, puisqu’ils ont été surpris par des jets de pierres.

Les élèves du collège Yaguine et Fodé, n’ayant reçu aucun enseignant, ont décidé de se faire entendre. Les lycéens de Léopold Sédar ne pouvaient que suivre la direction du vent. C’est ainsi qu’ils sont venus sur l’autoroute Fidel Castro où ils ont interrompu, pendant quelques minutes, la circulation, avant l’arrivée  des forces de l’ordre. Celles-ci ont réussi à rétablir l’ordre.

Sur l’axe Tannerie-Cosa, les élèves règnent en maitres (aux environs de 11h). Ceux du collègue Yaguine et Fodé, suivis par les lycéens de Léopold Sédar Senghor, sont allés faire sortir les élèves du collège privé situé sur l’axe. Ils ont érigé des barricades à l’aide des pneus, qu’ils ont n’ont pas brûlés, jusqu’à notre départ des lieux.

Ils promettent de manifester jusqu’à ce qu’ils soient satisfaits, c’est-à-dire le retour des enseignants dans les classes.

Dimanche, certains grévistes ont demandé aux enseignants de reprendre le chemin de l’école. Mais le principal meneur, Aboubacar Soumah, a qualifié ceux-ci de « manipulés » et a réitéré que la « grève continue ».