Colonel Tiégboro fait abattre plus de 200 Zébus en Forêt : les éleveurs dépités

10 novembre 2017 8:08:45
0

C’est un bras de fer qui vient d’être engagé entre le Secrétariat général de la lutte contre la drogue et le crime organisé et les éleveurs de la région de N’Zérékoré.

En effet, à la tête, dit-on, d’une mission du président de la République dans la région, le colonel Moussa Tiégboro Camara est accusé par les éleveurs d’avoir ordonné l’abattage de plus de 200 zébus « sans aucun fondement ».

«Depuis maintenant six jours, le colonel Tiégboro est dans la région. Il affirme que le président de la République lui a chargé de venir déguerpir les zébus dans la région. Dans toutes les sous-préfectures où il passe, il donne un délai d’une journée aux éleveurs maliens et guinéens de sortir avec leurs animaux tout en ordonnant à la population et aux chasseurs d’abattre ces animaux si les propriétaires ne respectent pas ce délai. Il a dit la même chose à Nionssomoridou, à Beyla centre et aujourd’hui, il était à Lola », nous dira Habib Kaké, un des porte-paroles des éleveurs.

A l’en croire, sa corporation a mené plusieurs démarches auprès du Colonel Tiégboro pour une résolution pacifique du problème, mais en vain.

«Depuis son arrivée, on ne cesse de le parler, mais impossible de nous comprendre. Il dit qu’il est envoyé par le président de la République. Puisqu’il demande aux éleveurs de sortir avec leurs animaux, nous l’avions demandé sur le sort des Guinéens qui détiennent des bœufs Maliens et il nous a répondus que ce n’est pas son affaire. Nous l’avions dit que nous les Guinéens nous ne savons pas où partir », a indiqué notre interlocuteur.

A la question de savoir si des animaux ont été effectivement abattus depuis la menace du colonel Tiégboro, M. Kaké répond : « Même aujourd’hui, il y a eu des animaux abattus et les chasseurs sont en brousse pour rechercher les animaux. Les gens abattent nos animaux pour les vendre moins chers. Les pertes sont énormes, il y a au moins 250 à 300 têtes abattus et nous ne savons pas quoi faire. »

Au micro de Guinéenews , le principal accusé, le colonel Moussa Tiégboro Camara a indiqué que la décision vient du président Alpha Condé.

« Le président de la République a compris que sa population est en train de souffrir énormément par la présence de ces zébus, une race malienne, qui sont pourchassés par des touareg et qui ne sont mêmes pas identifiés. Ils ravagent tout sur leur chemin. Il y a par exemple, une pauvre dame qui s’est présentée à nous en pleurant comme quoi elle a perdu tout son champ cette année. La dame n’a plus de récolte à faire à cause de ces zébus. Je voudrais donc vous dire que la situation est réelle et alarmante et la décision du président est de déguerpir ces animaux dans la région avant de rentrer à Conakry. Je pense que c’est une décision courageuse. Ils disent qu’ils sont maliens mais aucun document ne le prouve, ce qui veut dire que nous sommes en danger. Le président a dit de les dégager sans préavis parce que leur présence sur notre sol est d’abord illégale », s’est défendu le colonel Tiégboro.

Et de conclure : « Tant qu’ils (les éleveurs, NDLR) ne quittent pas, nous serons là et l’ordre a été donné à tout le monde. Les éleveurs n’auront plus raisons sur les agriculteurs. C’est terminé.»

Affaire à suivre…