lundi, 20 février 2017, 16:00 GMT

Depuis la publication des résultats du concours d’intégration à la fonction publique le 31 décembre 2016, on assiste à Conakry et dans certaines localités de l’intérieur du pays, à des manifestations d’humeur des contractuels non-admis au concours. Une crise qui se traduit par des paralysies des cours avec parfois des manifestations des élèves dans les rues.

Contrairement à cette tendance nationale, les contractuels et stagiaires de Fria quant à eux, se réjouissent du bon résultat obtenu a constaté  votre quotidien électronique Guinéenews sur place.

 

“J’ai accepté d’abord de donner gratuitement les cours pour ne pas perdre le niveau et quand il y a eu le concours, je me suis présenté et par la  grâce de Dieu, j’ai été admis. A entendre ce qui se dit dans beaucoup de préfectures et à Conakry que le concours a été organisé sur la base de la corruption, moi personnellement et en ma qualité de stagiaire, je m’inscris en faux. Je ne sais pas réellement par quel filon les autres  ont décidé de payer pour être sur la liste des admis. Mais en ce qui me concerne, je n’ai déboursé aucun franc ni négocié avec quelqu’un pour mon admission au concours. C’est le travail et le mérite qui paient. Je profite pour lancer un appel à mes collègues qui n’ont pas eu le concours, à la retenue. Puisque ce ne sera ni le premier ni le dernier concours. Avec la patience et la sérénité, ils seront aussi admis prochainement “ a lancé Lamou Cécé Souleymane, un contractuel.

 

Pour sa part, le Directeur Préfectoral de l’Education se réjouit des résultats obtenus.

 

“Je vous avoue que le concours d’intégration à la fonction publique a été un succès éclatant dans la préfecture de Fria. Nous n’avons pas de problèmes à Fria. Le nombre de ceux qui n’ont pas eu la chance d’être  admis est  insignifiant et nos contractuels sont actuellement en classe. Vraiment ici à Fria, on n’a pas de problèmes avec eux, ils ont vite compris que la prochaine fois, il va falloir redoubler d’efforts. J’invite tous les contractuels qui n’ont pas eu la chance de ne pas se décourager. Je suis malade quand j’entends dire que le concours s’est déroulé sur la base de la corruption. Si je consulte les résultats, le 1er de Fria est Christophe Kamano que tout Fria connait comme un éminent enseignant et quand vous voyez le rang de l’admission, vous comprendrez que Fria est en bonne position. Ceux qui sont admis sont de très bons enseignants.

Le problème pour ceux qui ont échoué, ils n’ont pas composé dans leur spécialité et ce qui pourrait être un handicape pour eux”, a expliqué le DPE, Moriba Sidibé.

 

Les contractuels ayant échoué, continuent de dispenser les cours et invitent leurs collègues de Conakry et des autres préfectures de l’intérieur à la retenue.

Les statistiques des admis à Fria donnent ce qui suit:

  • 1)- Secondaire : sur 6 candidats contractuels présentés, 3 admis, tous des hommes soit un taux de 50%.
  • 2)- Elémentaire : sur 18 candidats contractuels présentés, il y a eu 15 admis dont 1 homme, soit un taux de 83,33%.

  En plus des contractuels, il y a eu 32 candidats stagiaires présentés. Parmi, 25 ont été admis dont 10 hommes, soit un taux de 78,12%.

Mamadou Guèye