Clôture en apothéose des GG Tours 2017 : quand Lamine Guirassy secoue la « Forêt »

26 mai 2017 9:09:29
2

Le PDG du Groupe Hadafo Médias, Lamine Guirassy, a bouclé en apothéose, hier jeudi à Kissidougou, la tournée de son équipe en région forestière pour donner la parole aux populations de l’arrière-pays, « Les Vrais Gens » (LGV) comme il les appelle.
Parti de N’zérékoré le 18 mai, l’animateur-vedette des « Grandes Gueules » a sillonné toute la région forestière, sous fond de riches découvertes. Que ce soit à Lola le 20 mai, à Macenta le 22 mai, à Gueckédou le 23 mai ou à Kissidougou le 25 mai.

Partout où ils sont passés, les poulains de Lamine Guirassy, Aboubacar Diallo, Moussa Yéro Bah, Tamba Zacharie, Mafoudia Bangoura et Mohamed Mara, ont remué la « Forêt », en donnant la parole aux citoyens d’en-bas, cible de leur émission.
Parallèlement, ils ont soulevé les problèmes qui assaillent la région : les dégâts causés par la société forêt forte à N’zérékoré, les problèmes de l’éducation à Lola, la relance de l’usine thé à Macenta, la délocalisation du site d’EDG à Gueckédou, l’état des routes…

Cependant, en des situations pareilles dans des coins pareils, il ne faudrait pas compter sur la coopération des préfets, trouillards devant l’éternel, qui ont pris les jambes à leur cou chaque fois que les hôtes « indésirables » pointent dans leur ville.
Mais c’est mal connaître Lamine Guirassy, qui a été nominé en mars parmi les cent personnalités les plus influentes en Afriques. De Lola à Kissidougou, celui-ci a donné la parole aux populations, souvent oubliées par les pouvoirs en temps normal mais courtisées en temps d’élection. En réponse, elles ont expliqué, sans peur, leur vie au quotidien, leurs préoccupations majeures et le laxisme des autorités.

Au terme de sa tournée, Lamine Guirassy peut tranquillement regagner Conakry, à la tête de son équipe, avec l’idée qu’il aura réussi sa mission.

  • KABA

    Félicitations mes chers journalistes, vous faites la fierté de notre pays tout en montrant votre patriotisme sans démagogie comme nous avons l’habitude de vivre avec d’autres!

  • CONDẺ ABOU

    Quelle belle initiative indépendante et libre, que dis-je apolitique, dès lors que ces milliers de Jeunes que l’on voit partout sur ces differentes tribunes, sont très attentifs et ouverts au discours de l’Équipe de communication de Mr. Lamine Guirassy !

    L’on pourrait bien imaginer que tant que cette interface fonctionnera, ce sera tant mieux pour la stabilité sociale et pour le renforcement de la culture du civisme chez les Jeunes.

    Un discours sans langue de bois ni démagogie propres aux marchands d’illusion et qui ont fini d’éloigner les Jeunes de leur engagement civique qu’ils n’auraient jamais dû perdre. Il n’y a pas meilleure méthode d’amener les Jeunes à croire en eux-mêmes et en leur pays, que de communiquer sur les vrais problèmes du pays, et sur leurs solutions. C’est ce qui est essentiel et encourageant dans ce projet de Mr. Lamine Guirassy.

    Aussi, ce que l’on pourrait souhaiter, c’est que les pouvoirs publics et les partenaires au développement, se saisissent du message des Jeunes du pays profond, pour mieux réorienter la planification du développement, dans le sens de créer plus d’investissements physiques pour les Jeunes du pays profond.

    Les seuls discours ne donneront rien sur le long terme, et ne suffisent pas pour la transformation structurelle du pays profond, sans la création des bases matérielles du bien être sur place.

    De quoi s’agit-il ?

    Il s’agit de créer nécessairement, plus de Centres de formation ouverts au maximum de corps de métiers, de donner aux Jeunes plus d’accès au financement de petits projets générateurs de revenus, et plus généralement faciliter l’accès à l’énergie domestique moins chère, de construire plus de stades de compétition de très haut niveau, plus de maisons de la culture et du théâtre, plus de bibliothèques, bref, créer un cadre de vie qui empèche l’exclusion d’une frange essentielle de la population active du pays.

    Souhaitons franchement que le Gouvernement se saisisse de cette belle opportunité, pour combler le vide actuel en termes d’investissements publics en province et qui est un danger vers la fuite des bras valides du pays par n’importe quel moyen.

    Merci pour la mobilisation de la Jeunesse de la Guinée Forestière, et grand merci à l’équipe de communication de Mr. Lamine Guirassy, d’être venue sur place et bon courage pour la suite. C’est le pays qui gagne.