Cérémonies de remise officielle des 3 postes frontaliers construits par l’OIM Guinée à Kourémalé-Guinée, Nafadji et Balandougouba.

27 septembre 2017 12:12:09
0

MERCREDI, 27 septembre 2017

Les cérémonies de remise officielle des 3 postes frontaliers construits par l’Organisme des Nation Unies chargé des migrations – OIM Guinée, dans le cadre du « Projet de Renforcement des capacités de Gestion Intégrée des Frontières entre la Guinée et le Mali » financé par le Gouvernement du Japon, ont été organisées respectivement le 25 septembre à Kourémalé-Guinée, 26 septembre à Nafadji et 27 septembre à Balandougouba.

Ces trois événements se sont déroulés en présence du Représentant de l’Ambassade du Japon en Guinée, des Préfets de Siguiri et Mandiana, du Directeur régional de la police de Kankan, du Représentant du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile, des Commissaires centraux des polices de Siguiri et Mandiana, des Sous-préfets de Doko, Bankon et Balandougouba, des Président de districts et du Coordinateur de programmes conjoints des Nations Unies à Kankan.

Par ce projet de 12 mois (30 mars 2017 – 29 mars 2018), financé par le Gouvernement du Japon à hauteur 1 573 000 USD à travers son Ambassade en Guinée, l’OIM soutient les efforts de la Guinée et du Mali, en vue de mutualiser leurs capacités à répondre aux défis sécuritaires transfrontaliers. Cette perspective de gestion efficiente des frontières vise à asseoir la quiétude et le développement des localités transfrontalières au profit des populations résidentes.

Ces cérémonies ont été organisées en collaboration avec le Ministère de la Sécurité et de la Protection civile, les autorités administratives et sécuritaires régionales et préfectorales de Siguiri, les sages et notables de Kourémalé-Guinée, le Coordinateur des programmes conjoints des Nations Unies, du Chef de projet de gestion des frontières de l’OIM Guinée et du Troisième secrétaire de l’Ambassade du Japon en Guinée.

Le poste frontalier de Kourémalé-Guinée est composé d’un bloc administratif (constitué de quatre bureaux, d’un secrétariat, d’une salle d’isolement, d’une salle de garde, de deux salles de contrôle), d’un hangar pour les agents de garde, de deux blocs sanitaires de 2 cabines, d’un forage, d’un système de panneaux solaires, d’équipements informatiques et bureautiques et d’une moto. L’OIM procédera également à l’installation du système d’information pour la gestion des frontières MIDAS, au renforcement des capacités des agents de sécurité aux points d’entrée à travers des sessions de formation, et à l’organisation de réunions transfrontalières préfectorales et transfrontalières communautaires. Enfin, l’OIM entreprendra la construction d’infrastructures communautaires : un marché communautaire et deux blocs sanitaires à Nafadji, des forages publics à Niantanina et Balandougouba.

Ces journées ont permis de présenter et remettre les ouvrages réalisés aux bénéficiaires, de partager les informations relatives à l’appui supplémentaire offert par le projet au niveau des 3 points d’entrée entre la Guinée et le Mali, et d’associer les populations riveraines à la gestion des défis sécuritaires aux frontières.

Pour plus d’informations:

Lucas Chandellier, Chargé de Communication, OIM Guinée, Tel. +224 628 33 86 53, Email : [email protected]

Yohei Komura, Chargé de Projet, OIM Guinée, Tel. +224 628 47 74 16, Email : [email protected]