Cellou Dalein Diallo : « Alpha a trop volé, en 2020 il faut qu’il parte »

03 août 2017 0:00:06
0

Au terme de la manifestation de l’opposition guinéenne, le leader de l’UFDG s’est adressé, ce mercredi, à ses militants à l’esplanade du stade du 28 septembre. Dans son discours, Cellou Dalein Diallo a lancé un message fort à l’intention du pouvoir. Des extraits choisis.

« Il y avait plus d’un million de personnes dans la rue »

Je dois commencer par avouer que je suis très fier de vous parce que cette manifestation du 2 août est sans précédent. De par son ampleur, elle dépasse les précédentes. Permettez-moi de vous dire merci parce que vous avez tout fait pour relever le défi. Aujourd’hui, il y avait plus d’un million de manifestants dans les rues pour exprimer leur frustration, leur déception face à la manière de gestion du pays, ou également dénoncer la corruption, le détournement des deniers publics, et la non- prise en compte de nos préoccupations. Il y a une misère sans nom qui assaille les guinéens de Conakry à l’intérieur. Dans toutes les préfectures de la Guinée, on souffre de faim mais aussi d’injustice, d’arbitraire, d’insécurité et d’insalubrité.

Pourtant, ces problèmes ne sont pas des fatalités mais les conséquences de la mauvaise gestion et du peu de souci de ceux qui nous dirigent. Leur préoccupation c’est de s’enrichir, détourner les deniers publics à travers des marchés de gré à gré. Plus de deux milliards de dollars ont été octroyés à des amis du cercle présidentiel…

Nous savons que monsieur Alpha Condé n’a pas la réputation de respecter sa parole, ses contrats. Jamais, il ne cherche à appliquer les décisions prises lors des dialogues pour faire avancer la démocratie. Il continue de s’enrichir et d’ignorer les engagements pris, viole de manière récurrente la Constitution sur laquelle il a prêté serment.

« Personne ne peut dire que l’opposition est isolée »

Nous avons décidé de prendre désormais notre destin en main et de refuser cette dictature. Oui, le peuple guinéen a décidé aujourd’hui qu’il est attaché à ses revendications qui sont celles liées à l’amélioration des conditions de vie de ses enfants.

 Personne ne peut dire que l’opposition est isolée parce qu’elle exprime fidèlement ce que ressent aujourd’hui le peuple. Et le peuple vient de le prouver par rapport à la gouvernance de Mr Alpha Condé…

La prochaine manifestation, j’en suis convaincu, elle sera plus grandiose. J’ai des doutes quant à la capacité de la corniche Sud d’accueillir les manifestants pour la prochaine manifestation. Parce que c’est difficile de contenir un million deux cent ou un million cinq cent mille personnes sur la Petite Corniche. Il faut la route Le Prince ou l’Autoroute. C’est pourquoi, nous allons nous retrouver pour nous prononcer sur l’opportunité de continuer les manifestations, notamment celle qui est prévue sur la Corniche Sud.

Alpha a volé trop, en 2020 il faut qu’il parte

Je voudrais vous remercier très sincèrement, vous féliciter et vous dire de vous armer de courage, de continuer la lutte pour que notre pays vive dans un État normal …

Je voudrais quand même noter avec satisfaction le comportement de plus en plus républicain des forces de l’ordre et les encourager à continuer sur cette voie. Le 16 août 2016, ils avaient fait beaucoup d’efforts malgré les bavures dont certains manifestants, sur le chemin de retour, avaient été victimes. Je les encourage à se comporter en gendarmes, en policiers responsables, soucieux de la sécurité de leurs frères.

Je demande à tout un chacun de rentrer tranquillement à la maison. Vous avez vu les riverains qui vous applaudissaient, vous jetaient des sachets d’eau parce qu’ils soutiennent le combat, même s’ils n’ont pas marché. Dans leurs maisons, sur les étages, sur les terrasses, au bord de la route, les gens étaient là. Ceux qui n’ont pas participé ont applaudi notre marche. Donc, nous sommes sur la bonne voie.

Les dirigeants, au niveau local et législatif et au niveau présidentiel, n’accepteront plus la fraude électorale. Alpha a volé trop, en 2010, on a volé vos suffrages pour se faire proclamer président de la République. En 2015, il a fait une mascarade qu’il a appelé coup K-O. En 2020 il faut qu’il parte. Le peuple de Guinée n’acceptera plus de se faire voler.