Cellou Dalein Diallo accueilli en triomphe à Kouroussa

0

Dans le cadre de sa tournée de prise de contact avec les populations à la base, le président de l’UFDG est arrivé à Kouroussa, ce mercredi 03 mai 2017 où il a animé un meeting au domicile de son fédéral.

Accueilli à Koumana, situé à 20 kilomètres de la ville, le chef de l’opposition guinéenne a fait une rentrée triomphale dans la cité de Hamana, quatrième ville à avoir été visitée après Kérouané, Kankan, Siguiri.

 Arrivée dans les environs de 11heures 36 minutes, Cellou Dalein Diallo et l’importante délégation qui l’accompagnait ont fait le tour de la ville en passant par le rond- point de l’église, la place publique, le carrefour de la station totale. Au cours de ce périple, deux café bars ont été visités par le chef de l’opposition d’où il fut acclamé par les jeunes de la place avant de se rendre au domicile du fédéral pour son meeting.

Dans son discours de bienvenue, le secrétaire fédéral de l’UFDG de Kouroussa a expliqué l’adhésion massive des déçus venus de toutes les sous- préfectures, tout en rappelant les réalisations effectuées par Cellou Dalein Diallo notamment les infrastructures réalisées dans la région lorsqu’il était aux affaires.

Pour sa part, le vice-  maire  de la commune, Lamine Kouyaté du PEDN, a expliqué que l’arrivée du chef de l’opposition est une victoire. « L’honneur est si immense  que nous de l’opposition en recevant aujourd’hui le chef de fil de  l’opposition guinéenne est incontestablement une victoire, une victoire quand on sait depuis 1990 jusqu’aux dernières élections ont n’osait pas de  parler de l’existence d’un parti de l’opposition à Kouroussa, il est arrivée à Kouroussa à  l’entame d’un des membres influents de cette opposition, Sidya Touré, a été repoussé aux vestibules où vous étiez aujourd’hui, il est arrivée à Kouroussa que cette ville rejette son propre fils, Lansana Kouyaté au profil de cet homme (Alpha Condé). S aujourd’hui, vous venez en tant que président de l’UFDG mais aussi en tant chef de file de l’opposition nous sommes très heureux », a-t-il martelé.

Prenant la parole, Cellou Dalein Diallo se dit heureux de sa réception par la population de Hamana. « Je suis très heureux de l’accueil que Kouroussa m’a réservé aujourd’hui. Ils étaient nombreux dans les rues derrière leurs boutiques, derrière leurs ateliers à applaudir notre passage à sourire et  à danser parfois pour marquer leur joie à l’arrivée de cette délégation de l’UFDG dont j’ai l’honneur de conduire, ils ne sont pas venus ici mais ils étaient nombreux à manifester leur joie. Je voudrais  vous demander de bien vouloir transmettre à ceux- ci mes sincère remerciements, à Kouroussa ce n’est pas habituel  mais je note qu’il y a eu progrès important depuis que j’ai quitté ici, parce que  les gens de Kouroussa comme les autres   populations de la haute guinée sont entrain de comprendre qu’ils sont été induits en erreur, parce que Mr Alpha condé a fait comprendre que j’étais l’ennemi de Haute Guinée, l’ennemi des malinkés et que si j’accédais au pouvoir ça allait être la catastrophe pour la région », a-t-il expliqué.

Malheureusement, dit-il, beaucoup d’entre vous en Haute Guinée avaient cru à ce gros mensonge que si Cellou au pouvoir la Haute Guinée sera marginalisée les malinkés seraient   stigmatisés, il ne cherche le pouvoir  que  pour le progrès de la communauté peulh, beaucoup de vos frères et sœurs ont crus à ce discours. « C’est maintenant que les gens se sont posés la question les promesses qu’il a tenue parce que les jeunes de Kouroussa comme les jeunes de Labé, de Boké n’ont pas d’emplois, les infrastructures sont détériorées. Donc, les gens ont compris, ils sont se posés la question mais il a fallu du temps parce que c’est très facile de détruire mais c’est très difficile de construire », a-t-il annoncé.

Dans la langue du terroir, Alhousseny Makanera, s’attaquant au régime, a lancé. « « Vous savez Alpha Condé a tenu des propos qu’il n’a pas achevé. Il a dit qu’il ne  connaissait pas les guinéens que c’est son frère qui connaissait les  guinéens. Mais moi aussi je dirais que les guinéens aussi ne connaissaient pas Alpha Condé, s’ils le connaissaient, jamais ils allaient accepter d’élire même au poste de chef de quartier ».

Papus Fassou Loua, correspondant de Guinéenews à Kouroussa