Célébration en apothéose de l’an 68 de la fondation de la République populaire de Chine à Conakry

02 octobre 2017 9:09:40
0

La communauté chinoise de Guinée, par l’entremise de sa représentation diplomatique établie à Conakry, a commémoré ce dimanche 1er octobre 2017 le 68e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

Cette célébration, qui a eu pour cadre la résidence de SE M. Bian Jianquing, a connu la présence effective d’une importante délégation gouvernementale conduite par le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Cheick Sako, du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, du ministre chef de Cabinet du président de la République, Ibrahima Kalil Kaba, des chefs de missions diplomatiques et consulaires et représentants des institutions internationales accréditées en Guinée, ainsi que de nombreux autres invités de marque.

La cérémonie a commencé par l’exécution des hymnes nationaux de la République de Guinée et de la République populaire de Chine. S’en est suivi le discours de circonstance du diplomate chinois. Se targuant des avancées notoires engrangées par son pays, SE M. Bian Jianquing a indiqué que depuis la fondation de la République populaire de Chine il y a 68 ans, et surtout depuis le lancement de la politique de réforme et d’ouverture sur l’extérieur datant de 39 ans, la Chine a réussi de remarquables exploits, notamment dans la marche vers la modernité.

«Elle est aujourd’hui la deuxième économie mondiale. La puissance nationale s’est considérablement renforcée. Son influence internationale s’accroit sans cesse et les conditions de vie des chinois s’améliorent régulièrement», s’est félicité l’ambassadeur.
Le monde d’aujourd’hui traverse une période majeure de développement, de changements et de transformations. Dans la mondialisation économique irréversible, les intérêts des différents pays sont plus que jamais liés, imbriqués et interdépendants. Son Excellence M. Bian Jianquing en est persuadé à plus d’un titre. C’est pourquoi, a-t-il dit que la Chine ne va bien que si le monde va bien. Et lorsque la Chine se porte bien, le monde se porte mieux.

«Grand pays en développement responsable, la Chine est déterminée à poursuivre la voie du développement pacifique, la politique fondamentale de l’ouverture sur l’extérieur et la stratégie d’ouverture mutuellement bénéfique, et à développer les relations d’amitié et de coopération avec tous les pays sur la base des Cinq principes de la coexistence pacifique», a rassuré l’orateur.

C’est sur ces quelques mots qu’il a invité au un toast à la prospérité et au bonheur de la République populaire de Chine et de la République de Guinée ainsi que de leurs peuples, au développement continu de partenariat et de coopération globale stratégique sino-guinéenne, à l’amitié entre les peuples chinois et guinéen, à la santé et au bonheur des invités présents à la cérémonie.

Dans son discours-réponde, le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Cheick Sako, a tout d’abord transmis à SE M. Xi Jinping et au peuple chinois le vœu ardent de santé, de longévité, de paix et de prospérité que lui adresse le président Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine.

Evaluant la portée de la présente commémoration, Me Sako a rappelé que l’historique de ce jour constitue un repère fondamental dans la transformation tous azimuts, de l’évolution de la nation chinoise. «Les avancées notoires dans l’instauration d’une société moderne dans l’intérêt supérieur du peuple chinois en sont les preuves éloquentes. Malgré les lourdes conséquences de la récession économique pesant sur le monde, la Chine affiche un taux de croissance très rapide. Considérée comme l’usine du monde, la Chine est classée parmi les économies les plus stables. L’initiative de SE M. Xi Jinping pour la réalisation de la Route de Soie permettant à coup sûr de créer de nombreux emplois et de contribuer au développement socioéconomique des pays concernés est salutaire», a témoigne du haut de la tribune le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Me Cheick Sako a, par ailleurs, salué l’excellence des relations entre la Chine et la Guinée et qui a conduit à la réalisation de plusieurs ouvrages au pays, dont le Palais Sèkhoutouréya, la RTG Koloma, le stade de Nongo, l’hôpital de l’amitié sino-guinéen,  le barrage hydroélectrique de Kaléta, la Cité internationale Plazza Diamond, l’hôtel Kaloum, le projet de la fibre optique, l’exploitation de la bauxite de Boké, le lancement des travaux du barrage de Souapiti.

La République de Guinée et la République populaire de Chine sont liées par une amitié légendaire dont la consécration se reflète dans la coopération  multidimensionnelle et mutuellement avantageuse liant les deux pays. Il y a 58 ans, la Guinée a été le premier pays d’Afrique sub-saharienne à établir des relations diplomatiques avec la Chine nouvelle. Depuis, les deux pays se sont toujours mutuellement témoigné sincérité et amitié, et se sont toujours traités d’égal à égal.

Les relations d’amitié et de coopération sino-guinéennes ont résisté à l’épreuve du temps et des aléas internationaux, et se sont consolidées au fil des années. Attachant une grande importance aux relations entre elle et la Guinée, la Chine entend travailler en symbiose avec le pays d’Alpha Condé, en vue de valoriser leur amitié traditionnelle et leur complémentarité économique, intensifier la coopération dans tous les domaines et promouvoir la concrétisation en Guinée des acquis du Sommet de Johannesburg, afin de réaliser la coopération gagnant-gagnant et le développement commun au plus grand bénéfice des peuples chinois et guinéen.