mardi, 17 janvier 2017, 08:52 GMT

L’OMS lance un appel d’offres pour la conception et la réalisation des calendriers et agendas 2017

sam, 3 Déc 2016, 18:10

 

AVIS D’APPEL D’OFFRES N° AAO/GIN/2016/12/011 LANCÉ PAR L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ

 

L’objet du présent Avis d’appel d’offres (AAO) : Conception et réalisation des calendriers et agendas 2017.

 

DATE DE CLÔTURE : 19 Décembre 2016 à 13h00.

           

Dans le cadre de la diffusion des informations sanitaires,le Bureau de la Représentation de l’OMS en Guinée prévoit la production et la dissémination des supports de sensibilisation à l’attention des populations et des partenaires intervenants dans le secteur de la Santé.

 

L’objet du présent Avis d’appel d’offres (AAO) est la conception et réalisation des calendriers muraux ; calendriers à chevalets et agendaspour l’année 2017.

 

1. DESCRIPTION :

Les soumissionnaires sont invités à soumettre leurs offres pour  la conception et la réalisation de 1500 calendriers muraux, 1000 calendriers à chevalet et de 1000 agendas illustrés 2017 pour le Bureau de la Représentation de l’OMS en Guinée dans le respect de la procédure de passation des marchés et conformément aux précisions données à l’Annexe I.

 

  • 1000 exemplaires de calendrier mural 2017 en couleurs, format A3 recto en 13 feuillets avec spirales, illustrés de photos et de messages de santé. 

 

  • 1000 exemplaires de calendrier à chevalet 2017 en couleurs,  recto verso, format A5, 15 feuillets avec spirales, illustrés de photos et de messages de santé.

 

  • 500 exemplaires d’Agenda 2017 en couleurs, illustrés de photos et de messages de santé, format A4, 1 jour par page, avec calendrier un jour par page et la carte de la Guinée.

 

 

2. INSTRUCTIONS AUX SOUMISSIONNAIRES :

 

2.1. La devise de l’offre est le Franc Guinéen.

 

2.2 Composition du dossier

 

Les soumissions doivent comprendre :

 

  1.  

 

  2.2.2 Une offre financière prenant en compte le délai de livraison et les modalités de paiement.

 

NB :

Les photos, les messages de santé, le Logo de l’OMS, la carte et l’armoirie de la République de Guinée ainsi que le texte de présentation de l’OMS sont à retirer au Bureau de l’OMS.

Le dossier de soumission sera accompagné d’un échantillon de chaque matériel produit.

 

2.3 Qualifications requises

    Pour que les offres soient valables, les soumissionnaires doivent répondre aux exigences suivantes :

   2.3.1 Etre reconnue comme une entreprise spécialisée dans le domaine de l’imprimerie- sérigraphie ; fournir les documents administratifs (Quitus fiscal et le RCCM), les références, etc.

 

MÉTHODE DE SOUMISSION :

Les offres sont soumises conformément aux instructions contenues dans le présent AAO. Toutes les offres seront soumises sous pli fermé par voie de courrier à l’attention de l’Administrateur du Bureau de la Représentation de l’OMS en Guinée sis Immeuble BAH,  Cameroun,BP : 817 Conakry avec la mention’CONFECTION DES CALENDRIERS ET AGENDAS 2017’’

 

Les spécifications techniques et le dossier complet sont soumis par la même voie. Les offres soumises par d’autres voies ne seront pas prises en compte.

 

VALIDITÉ DES OFFRES

Les offres restent valables pour une période de 90 jours à compter de la date de clôture du présent AAO. L’OMS se réserve le droit de passer des commandes similaires pour d’autres destinations à une date ultérieure au cours de la période de validité, à la condition de l’acceptation du fournisseur.

 

DEMANDE D’INFORMATIONS A l’OMS PENDANT LE PROCESSUS DE SOUMISSION :

Seules les demandes écrites seront reçues. Les questions sont soumises selon le format «Numéro de Paragraphe – Question». La réponse aux demandes écrites sera transmise par écrit à tous les soumissionnaires.

 

MODALITÉS ET CONDITIONS GÉNÉRALES :

Toute commande résultant du présent avis d’appel d’offres contient les modalités et conditions générales du bon de commande fixées par l’OMS (annexe 1) et toutes autres modalités ou conditions spécifiques précisées dans le présent avis d’appel d’offres.

 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES :

Toute information que le vendeur jugera nécessaire pour garantir ou  clarifier l’offre (par exemple, les détails techniques, la conformité aux normes, etc.) peut être inclus, à condition qu’une référence appropriée et claire soit indiquée dans l’offre.

Pour avoir des infroamtions sur les clauses et conditions générales de l’OMS, cliquez sur le lien qui suit: clauses-et-conditions-1

 

 

 

 

 

 

Lire plus

Communiqué de presse: « la charge virale pour tous » en Guinée

mer, 30 Nov 2016, 20:03

COMMUNIQUE DE PRESSE

                                                 « La charge virale pour tous » en Guinée

Prolongation pour 3 ans du projet OPP-ERA en Guinée, financé par UNITAID, mis en œuvre par Solthis en partenariat avec le PNPCSP.

  • Le projet OPP-ERA a permis de donner accès pour la 1ère fois à la charge virale gratuite pour les patients dans le système de santé publique en Guinée.
  • Déjà 12 200 charges virales réalisées depuis août 2014 à Conakry.
  • La décentralisation de la charge virale à Kankan est prévue à partir de 2017.
  • Un modèle de plateformes ouvertes polyvalentes qui permet de mutualiser les techniques de biologie moléculaire pour élargir les possibilités d’examens pouvant être réalisés sur un même plateau technique avec différents fournisseurs permettant ainsi de baisser les coûts.

Conakry – Mercredi 30 novembre 2016 a été officiellement lancée la phase 2 du projet OPP-ERA en Guinée

En présence des représentants du Ministère de la Santé, du PNPCSP (Programme national de prise en charge sanitaire et de prévention des IST/VIH/Sida), de la Direction nationale de la pharmacie, du CHU de Donka, de l’INSP (Institut national de santé publique), du Directeur général de Solthis et de l’équipe de Solthis en Guinée, s’est tenu ce mercredi, 30 novembre, un comité de pilotage national du projet OPP-ERA en Guinée. Il sera suivi d’un atelier de lancement de la phase 2 auquel sont conviés de nombreux partenaires institutionnels, techniques et financiers.

Le projet OPP-ERA vise à améliorer le suivi des personnes vivant avec le VIH à travers un accès gratuit à la charge virale (CV). Il vise aussi à ouvrir le marché des technologies de la charge virale à de nouveaux fournisseurs grâce au modèle des « Plateformes Polyvalentes Ouvertes (OPP) », et ainsi à élargir l’accès à des tests de charge virale performants à un coût abordable en Afrique de l’Ouest et Centrale.

Financé par UNITAID et mis en œuvre par un consortium de partenaires français : Solthis (Chef de file responsable de la coordination), l’ANRS, Expertise France et Sidaction, le projet a été lancé en mars 2013 dans quatre pays, le Burundi, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et la Guinée. Il est prolongé pour une nouvelle phase de trois ans dans ces quatre pays afin de développer à plus large échelle l’accès à ces tests et développer la polyvalence des plateformes.

Les difficultés d’accès à la charge virale pourraient compromettre les efforts mondiaux pour diagnostiquer et traiter les personnes vivants avec le VIH. En 2014, l’ONUSIDA a fixé l’objectif « 90x90x90 » pour que d’ici 2020, 90 pour cent des personnes diagnostiquées séropositives aient initié un traitement contre le VIH et 90 pour cent des personnes traitées aient une charge virale indétectable, preuve du maintien d’un traitement efficace.

Le projet OPP-ERA favorise l’accès à des plateformes ouvertes et polyvalentes (OPP) – un système ouvert innovant de techniques de biologie moléculaire pour les laboratoires qui permet de mesurer la charge virale du VIH, ainsi que de diagnostiquer d’autres pathologies infectieuses comme la tuberculose et les hépatites virales. Les machines utilisées sont adaptées pour des centres de santé situés autant dans les capitales qu’en zones décentralisées.

Le modèle des OPP promu par OPP-ERA est en plein développement. Le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme contribue au déploiement de ces plateformes notamment en Guinée.

Lancement de la phase 2 en Guinée

Le projet OPP-ERA mis en œuvre par Solthis en Guinée depuis mars 2013 en collaboration avec le Programme National de lutte contre le VIH (PNPCSP), a permis d’introduire pour la première fois, un accès gratuit à la charge virale dans le système public de santé guinéen et son accès a été maintenu pendant la crise Ebola.

Dans le cadre de ce projet, 2 laboratoires à Conakry ont été construits ou réhabilités puis équipés.

  • Le Centre de Traitement Ambulatoire (CTA) du CHU de Donka ;
  • Le laboratoire national de référence (LNR) de l’Institut National de Santé Publique.

A ce jour en Guinée, plus de 12.200 charges virales ont été réalisées pour des patients sous traitement antirétroviral dont trois quart sont en succès thérapeutique.

La deuxième phase engagée maintenant devrait permettre d’accélérer encore l’accès à la mesure de la charge virale en Guinée, notamment grâce à la décentralisation de l’accès à ces tests à Kankan. Cette phase deux (2), va également permettre de réaliser les tests de charge virale du VIH sur papiers buvards, supports ne nécessitant pas de chaine du froid et facilitant ainsi la décentralisation.

Elle devrait également permettre de démontrer la polyvalence et l’intérêt du modèle économique de la solution polyvalente des OPP au niveau national. En effet, ce projet va permettre de rendre les plateaux techniques des laboratoires concernés plus performants et de mutualiser les coûts en proposant sur un même plateau, une offre élargie d’examens biologiques : charge virale VIH diagnostic précoce VIH du nourrisson et diagnostic de la tuberculose.

Financé par UNITAD, le projet OPP-ERA est cofinancé et mis en œuvre par un consortium de partenaires français : Solthis (Solidarité Thérapeutique et Initiatives pour la Santé) Chef de file et responsable de la mise en œuvre en Guinée ; l’ANRS (France recherche Nord&Sud Sida-hiv Hépatites), chargée de la direction scientifique et de la valorisation des résultats ; Expertise France responsable de la mise en œuvre en Côte d’Ivoire et au Cameroun  et Sidaction responsable de la mise en œuvre au Burundi.

 

Contacts Presse

 

Lire plus

Communiqué de presse de la compagnie minière C.I.M YUKUANG Guinée S.A

lun, 28 Nov 2016, 12:29

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Conakry, le 28 Novembre 2016. C’est avec bonheur que la Société C. I. M. YUKUANG Guinée S.A. a obtenu de l’Etat guinéen, deux  permis de recherches référencés : N° A/2016/6342/MMG/SEG et N° A/2016/6348/MMG/SEG le 25 Octobre 2016. Les permis sont situés dans la sous préfecture de Kantoumanina, dans la préfecture de Mandiana.

A cette heureuse occasion, la Direction Générale de C. I. M. YUKUANG a organisé une grande mission composée de Mrs GUO Yu Xi, Ingénieur principal de la Société, YAN Guang Hou, Directeur Général, ZHANG Yi, interprète et Mohamed Kaba KEITA, partenaire guinéen du projet pour visiter la localité.

Cette mission avait pour objectif : le paiement des redevances superficiaires aux communautés de Kantoumanina relatif aux dispositions  du code minier.

La délégation chinoise a été reçue par les autorités administratives (le préfet) de Mandiana pour les salutations d’usage et les formalités administratives.

En suite, c’est le Directeur préfectoral des mines et carrières de Mandiana, qui conduira la société à Kantoumanina (sous préfecture qui abrite les permis miniers).

Mrs le Maire de la commune rurale et le sous préfet ont fait l’honneur de réserver à la grande délégation chinoise, un accueil chaleureux et cordial le 24 Novembre 2016.

Sur place, la société C.I.M. YUKUANG a procédé au paiement des redevances superficiares exercice 2016 à hauteur de 5.811.200 GNF par permis, pour un total de 11. 622.400 GNF, tout en rappelant le but de la mission et l’importance du paiement des taxes pour les communautés et pour la société.

Prenant à tour de rôle la parole, le sous préfet et le maire de la commune rurale  ont signifié que cette activité constitue, le premier paiement de redevances superficiaires dans l’histoire de Kantoumanina et se sont réjouit de l’acte qui scelle désormais, les relations entre les chinois et leur communauté.

Ils ont également souhaité voir se consolider cette collaboration naissante entre les parties pour le bonheur des populations de Kantoumanina. La cérémonie a pris fin par les prières afin que le Tout puissant Allah, repende sa Grace sur C.I.M YUKUANG et la conduire vers la réalisation de ce projet.

La Direction de la Société voudrait remercier l’ensemble des autorités administratives, décentralisées ainsi que les populations de Mandiana et de celles de Kantoumanina pour l’accueil chaleureux et convivial dont elle a été objet et réaffirme sa ferme volonté de lancer les travaux dans les meilleurs délais.

Vive la coopération Sino-guinéenne.

La Direction Générale

cim

cim-2

 

 

 

 

 

Lire plus