Campagne agricole 2017: Lélouma reçoit 58 tonnes supplémentaires d’engrais

18 juillet 2017 14:14:34
0

Pour un besoin exprimé à environ une cinquantaine de tonnes d’engrais, Lélouma a réceptionné le triple de cette quantité, c’est-à-dire  145 Tonnes plus 360 litres d’herbicides.

Actuellement, le président de la chambre d’agriculture aurait distribué déjà 12 tonnes et 6 sacs pour une somme totale de 33 259 000 FG et d’autres quantités seraient encore attendues.

Malgré cette arrivée massive de ces engrais, des  producteurs sont confrontés à certains problèmes liés notamment à leur éloignement du centre urbain pour leur approvisionnement et par rapport à la quantité qu’ils sollicitent.

Sous le couvert de l’anonymat, un agriculteur, venu de Diountou, une sous préfecture située à  environ 25 km du centre, s’explique : « nous sommes très ravis de cette initiative visant à soutenir  les agriculteurs que nous sommes afin de booster nos productions. Cependant, nous avons des soucis pour nous approvisionner en intrants. J’avais besoin de six sacs d’engrais mais d’ici Diountou, il n’y a pas de véhicule à tout moment et en plus, le transport est cher. Par exemple, j’étais obligé d’attendre le jour du marché pour venir acheter. Parce qu’aujourd’hui,  je paie le transport moins. Il y a beaucoup d’autres qui en ont besoin mais ils n’ont pas les moyens nécessaires pour assurer leur transport.»

Interpellé sur cette problématique, le président de la chambre préfectorale d’agriculture a indiqué que pour le moment l’acheminement de ces engrais est payé jusqu’à la commune urbaine ici. Poursuivant, il a rappelé qu’a l’heure ou nous sommes, environ dix tonnes ont déjà été vendus. « Le problème est que certains veulent s’endetter alors que nous avons reçu des instructions fermes de ne pas faire de crédit», a-t-il fait savoir.

En ce qui concerne la dotation des producteurs en semences, seule l’anacarde est arrivée jusqu’à Labé et nombreux sont des paysans qui sollicitent des semences de  riz de haricot, nous a-t-il confiés.

«Cette année, ils nous avaient promis des semences de riz, de manioc, de haricot et de maïs. Nous n’avons rien reçu de tout cela. Actuellement, c’est l’anacarde qui a été envoyée jusqu’à Labé. Et certains producteurs de certaines sous-préfectures de Lélouma comme Lafou, Thianguel Bori sont allés chercher leurs semences depuis Labé », précisera le président de la chambre d’agriculture, Mamadou Lamarana Para Diallo.

A signaler qu’un sac d’engrais de 50 Kg est vendu à 135 000 FG. Actuellement, c’est seulement le type d’engrais NPK qui est encore réceptionné à Lélouma. Selon toujours Mamadou Lamarana Para Diallo, d’autres types d’engrais comme l’urée sont attendus très prochainement.

Abdourahamane Barry, Lélouma pour Guinéenews