Boké: la CBG lance son projet d’appui aux zones impactées par ses activités

10 novembre 2017 17:17:36
0

Dans le cadre du soutien au développement économique local, le Centre d’étude et de la coopération internationale (CECI),  en partenariat avec la Compagnie des bauxites de Guinée (CBG) et les Conseils préfectoraux de développement (CPD) des préfectures de Boké, Gaoual et Télimélé, a procédé le mercredi 8 novembre, dans la commune rurale (CR) de Kamsar, au lancement du projet d’appui aux activités génératrices de revenus dans les zones impactées par les activités de la CBG, a suivi le correspondant local de Guinéenews basé à Boké.

La cérémonie de lancement a mobilisé, outre les acteurs de développement local des préfectures de Gaoual, Boké et Télimélé, couvertes par le  projet, les services techniques déconcentrés, les élus locaux et les représentants des associations de femmes et de jeunes impliquées dans la mise en œuvre de ce projet d’intérêt communautaire  pour une synergie d’action à la faveur des communautés impactées.

Souhaitant la bienvenue aux uns et aux autres, le secrétaire chargé des affaires administratives de Boké, El Hadj Lancinè Diakité, a indiqué que le lancement de ce projet constitue une opportunité pour les jeunes et les femmes des localités ciblées.

«Appuyer les communautés au lendemain des manifestations violentes qu’a connues la préfecture de Boké, dira le général de l’Administration, permet aussi de consolider la paix dans la région à travers les activités génératrices de revenus. », a rappelé le secrétaire  général chargé des affaires administratives de Boké.

Il dit espérer que le projet en question contribuera à la réduction de la dépendance de l’aide extérieure d’une part et de créer des emplois pour les jeunes devant apporter leur pierre à l’instauration d’un climat de paix et de bonne cohabitation avec les sociétés minières , d’autre part.

Dans sa communication, la directrice de CECI-Guinée, Rachel Honorine Camara, a précisé que  son institution est confiante  quant à la réussite de ce projet.

Elle a, par ailleurs, salué l’approche du gouvernement guinéen qui vise à mettre en place deux importants fonds de développement locaux issus des revenus miniers.

Plus loin, elle a rassuré que ces fonds donneront  les moyens aux communautés devant agir au profit des maîtres d’œuvre pour booster le développement.

 De son côté, le Directeur Général de la CBG, Souleymane Traoré, a déclaré ceci: «ce projet est  financé par la CBG  à hauteur de 3 millions 293 mille 762 de dollars US pour une durée de 3 ans. Le CECI apportera une contribution financière de 455 mille 585 dollars US. Ce fonds permettra de soutenir et de développer les activités génératrices de revenus dans les secteurs du maraîchage, de l’environnement, de l’artisanat et de la pêche.»

Prenant la parole, le  chef de cabinet  du ministère  des Mines et de la Géologie, Sékou Ahmed Keita, a rassuré que ce projet  permettra la mise en place d’un système de gestion efficace et transparente de ce fonds au profit des communautés, la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi.

«Ce projet  rentre dans le cadre de la promotion du contenu local et du développement communautaire qui demeurent une priorité pour le ministère des Mines et de la Géologie.», a-t-il indiqué.

Ouvrant les travaux, le préfet de Gaoual, Souleymane Sow, a, au nom des autorités, invité les parties prenantes à faire des échanges fructueux  au cours de cette rencontre pour la réussite du projet.

S’exprimant sur la question, le président du conseil préfectoral du développement (CPD), Mamadouba Oscar Coumbassa, a déclaré ceci : «le projet d’appui aux activités génératrices de revenus dans les zones d’impact de la CBG pourrait  améliorer les conditions socio-économiques des populations pour  les dix communes impactées par la CBG dans les préfectures de Boké, Télimélé, et Gaoual. »

Après trois  jours d’intenses travaux assortis de recommandations, la  rencontre a pris fin ce vendredi 10 novembre sur une note  de réelle satisfaction pour les participants.

Pour rappel, ce projet est né  de la volonté du conseil d’administration de la CBG tenu au mois de juin 2017 ,  au cours duquel les différents partenaires ont décidé d’augmenter, de manière significative, les fonds alloués au développement communautaire afin de contribuer à la promotion du développement durable des communautés.