dimanche, 26 mars 2017, 17:05 GMT

Depuis quelques temps, la mangrove est de plus en plus dévastée à Boffa à cause de l’intensification des activités des exploitants forestiers. De grands arbres  sont abattus par des tronçonneuses qui écument toutes les différentes forêts de la préfecture. Ce qui est aujourd’hui préoccupant, c’est le fait que la coupe de bois est devenue pour beaucoup d’habitants de Boffa une source de revenu.

 

Ces arbres coupés entrent soit dans la confection des meubles ou soit servent de charbon pour la cuisine. Ce qui est n’est pas sans conséquences sur   l’environnement. Actuellement dans beaucoup de zones, la forêt dense a commencé à céder la place à la savane. Entre chaque 12 heures et 15 heures, la ville est  étouffée par une canicule indescriptible. 

C’est pourquoi un reboisement s’impose urgemment afin de préserver la faune et la flore.

                     

Boffa, Basse Guinée

Abdoul Karim Diakité