dimanche, 26 mars 2017, 05:18 GMT

L’assemblée hebdomadaire du PEDN du samedi 7 janvier 2017, a été une occasion pour son porte-parole de fustiger l’attitude des signataires de l’accord politique du 12 octobre dernier, en l’occurrence la mouvance et l’opposition dite républicaine, a-t-on constaté sur place.

Dans son intervention, François Buorouno a accusé le président Alpha Condé de ne vouloir ni un maire élu encore moins un chef de quartier élu sous son règne. ‘’Dès qu’il est en difficulté, il essaie de faire le colmatage, trouve des affinités avec les uns et les autres. Surtout qu’il a su manipuler certains soi-disant leaders de l’opposition républicaine pour gagner du temps…”, a-t-il dénoncé.

 

Pour le porte-parole du parti de l’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté, l’adoption d’un code électoral en l’état serait une honte pour la Guinée.

 

“Ceux qui ont trahi le peuple de Guinée sont les signataires de cet accord, tous ceux qui ont leurs signatures sur cet accord ont trahi la Guinée. Ils savaient bien que ces dispositions n’étaient pas conformes à la volonté et au désir démocratique du peuple de Guinée”, a-t-il déclaré.  

 

Selon François Bourouno, il y a des gens qui se réclament de l’opposition républicaine sans savoir ce qu’ils veulent et sans connaître leurs devoirs. On ne peut pas être opposant et être en même temps complice du pouvoir, ce n’est pas possible, s’est-il insurgé.

Cheick Alpha Ibrahima Camara

Correspondant à Kamsar, Basse Guinée. Téléphone : +224-669-153-059

Cheick Alpha Ibrahima Camara