BEPC : Les premières épreuves lancées à Boffa

30 juin 2017 1:01:29
0

A l’instar des autres villes de la République de Guinée, la préfecture de Boffa a procédé au lancement officiel des examens de Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC), ce jeudi, 29 juin 2017. C’est le préfet de Boffa, Aicha Sakho accompagnée de ses cadres ainsi que de ceux de la direction préfectorale de l’éducation qui a dévoilé le secret de la première épreuve de rédaction au centre Lycée Boffa, a-t-on constaté sur place.

Au moment du lancement des épreuves, en sa qualité de première autorité de la ville de Boffa, elle a émis le souhait de voir sa préfecture compter de nombreux admis. Mais pour autant, Dame Sakho a appelé les surveillants et délégués à une bonne vigilance afin que de promouvoir l’excellence. Car dit-elle : « Nous souhaitons que ce soit seulement les meilleurs qui gagnent parce que les élèves d’aujourd’hui sont les ministres, les préfets, les gouverneurs… de demain. S’ils sont bien formés, c’est tant mieux pour toute la nation ».

S’inscrivant dans la logique de parfaire les examens nationaux sur toute l’étendue du territoire national tel qu’énoncé par le ministre de l’Education pré-universitaire, Boffa regorge cette année 76 surveillants et 18 délégués pour 38 salles d’examen que comptent les six centres : Tatéma et Dixinn dans la sous-préfecture de Koba, Lénine dans Tougnifily, le centre de Mankountan ainsi que le Lycée Boffa et l’Ecole primaire du Centre sis dans la commune urbaine de Boffa.

« Cette année, nous avons une moyenne de 30 élèves par salle et avec les critères de sélection des surveillants et délégués basés sur la compétence, l’intégrité, la confiance et l’expérience, nous pensons que le défi d’une bonne surveillance sera de mise dans la préfecture de Boffa », a souligné le directeur préfectoral de l’Education, Mangué Sylla tout en se félicitant du bon déroulement des épreuves au compte de cette première journée. « Il n’y a eu aucune anomalie signalée et aucun cas de fraude pour l’instant », a-t-il notifié.

A noter que la préfecture de Boffa compte un total de 1.128 candidats dont 364 filles soit 129 candidats dont 30 filles de l’enseignement franco-arabe. Ce jeudi, 1.067 candidats dont 340 filles ont répondu présents. Houssainatou Diallo fait partie de ce lot de candidats ayant été confronté ce jour à deux matières à savoir : Rédaction et Histoire. Pour cette première journée, elle a trouvé les sujets abordables et reste confiante quant à l’obtention de son examen.