lundi, 27 février 2017, 23:03 GMT

Mamadou Guèye

Crise à l’éducation: à part la manif avortée des élèves, tout était normal ce lundi à Fria

lun, 20 Fév 2017, 23:11

Suite à un appel d’une association d’élèves dénommée ‘’Coalition des Élèves et Étudiants de Guinée’’, CEEGUI en abrégé, à manifester ce lundi 20 février tant dans la capitale qu'à l'intérieur du pays afin d’exiger la réouverture des classes, à Fria, c’est seulement une poignée d'élèves en tenue qui s'est réunie ce lundi matin à la place des martyrs du stade Konko Sylla, a constaté le correspondant de Guineenws sur place.

 

Lire plus

Guinée : la prostitution gagne du terrain à Fria – causes, acteurs, rôles des parents et ONG, que dit la loi (Enquête spéciale)

ven, 17 Fév 2017, 10:39

La pratique du plus vieux métier  du monde, la prostitution n’est plus un sujet tabou de nos jours à Fria. Dans les pays développés, cette pratique est une profession à part entière. Mais en Afrique, particulièrement en Guinée, la pauvreté, la mauvaise fréquentation, le chômage, les divorces nés des déceptions et des vices sont souvent cités comme les principales causes de ce métier à haut risque.

Lire plus

Situation de l’épidémie de rougeole à Fria : les précisions d’un spécialiste

jeu, 9 Fév 2017, 20:17

Suite au communiqué du gouvernement annonçant une épidémie de rougeole dans six villes du pays, dont Fria, le directeur Préfectoral de la Santé de Fria, Dr Kalidou Soumah, lui déclare qu’il n’enregistre que des cas suspects dans sa zone.

 

« Je ne confirme pas qu’il y a une situation d’épidémie, on entend quelques cas sporadiques qui sont révélés positifs après leur prélèvement par nos structures de santé. Par exemple en 2016, on a enregistré 33 cas suspects dont onze positifs. Ces cas dont on parle, ne sont pas dans un seul lieu, mais des cas éparpillés sur toute l’étendue, en plus des cas venant des autres préfectures surtout les préfectures de Dubréka et la sous- préfecture de Tondon », a-t-il déclaré.

Parlant des origines de la maladie, Dr Soumah précise que tous les citoyens de ces sous-préfectures de Dubréka viennent se faire consulter au centre de santé de Baguinet. « Et c’est à partir de nos structures de santé qu’on les dépiste et on constate des cas surtout dans le village de Bouramaya où on a eu 2 cas positifs car c’est nous qui avions fait le prélèvement, c'est ce qui s’ajoute à Fria », a-t-il précisé.

 

Selon lui, des dispositions sont prises pour lutter contre la propagation des cas suspects. « Nous renforçons la vaccination en allant dans les coins les plus reculés où il ne peut pas y avoir facilement accès à nos structures qui sont un peu très éloignées », a-t-il dit.

 

Kalidou Soumah a par ailleurs demandé à la population de rester sereine et de déclarer au centre de santé le plus proche, les signes tels que ; la manifestation des éruptions cutanées, la fièvre, le rhume, les yeux rouges constatés sur les enfants.

Lire plus