lundi, 20 février 2017, 16:00 GMT
Fatoumata Dalanda Bah

Labé, Moyenne Guinée

Fatoumata Dalanda Bah

Labé: les autorités sanitaires en guerre contre les cliniques étrangères clandestines

jeu, 9 Fév 2017, 21:27

Le bras de fer qui oppose les autorités sanitaires de la ville de Labé à celle de la clinique étrangère Herbal Guinée est loin de connaître son épilogue. Ce mercredi matin, le directeur régional de la Santé a déposé une plainte contre Herbal pour diffamation et outrage à l'autorité sanitaire. Avant d'annoncer vouloir élargir cette ‘’guerre’’ à toutes les cliniques qui sont dans  l'illégalité, a appris Guinéenews.org sur place. 

 

Lire plus

Marché de change : l’écoulement des anciennes coupures de dollars, un véritable case-tête à Labé

mer, 8 Fév 2017, 08:56

Les billets de dollars anciens et nouveaux n'ont pas la même valeur de change au grand marché de Labé. Le plus souvent, le taux de change des nouvelles coupures est plus élevé que celui des anciennes et des petites coupures. Par exemple, si un nouveau billet de 100 dollars est échangé à 950 mille francs guinéens, l'ancien, en revanche, le sera à 940 milles ou 930 milles francs, soit une réduction de 10 milles ou 20 milles sur la valeur officielle, a-t-on constaté sur place Guinéenews.

Lire plus

Mutilations génitales féminines: le phénomène reste toujours préoccupant à Labé (sources médicales)

lun, 6 Fév 2017, 20:54

La journée mondiale de lutte contre les mutilations génitales féminines est célébrée ce 6 février. A Labé, les statistiques montrent que le phénomène ne décroit pas malgré les multiples sensibilisations et actions menées dans ce cadre. Jusque-là les familles continuent à exciser les filles en cachette avec la complicité des agents de santé, a appris sur place Guinéenews.

 

Lire plus

Éventuel troisième mandat pour Alpha Condé : Ce qu’en pense l’ambassadeur d’Allemagne, à Conakry

ven, 3 Fév 2017, 18:54

 

Dans une rencontre qu'il a eue à faire avec les journalistes à l'occasion d'une visite de travail qu'il effectue actuellement à Labé, l'ambassadeur d'Allemagne en Guinée a abordé plusieurs questions. Après avoir parlé longuement sur la coopération bilatérale qu'entretient son pays avec la Guinée notamment dans les domaines de l'éducation, de la santé et de l'immigration clandestine qui bat son plein actuellement, Mathias Veltin n'a pas caché la position de l'Allemagne sur éventuel troisième mandat pour Alpha Condé. C'est une question qui déferle la chronique et se pose de plus en plus avec acuité depuis un certain temps dans le pays.


Répondant à une question d'un journaliste dans ce cadre, Mathias Veltin a été on ne plus clair. " Bon bien sûr la démocratie et la démocratisation c'est un chemin où on peut faire le progrès ou rester au même niveau pendant de longues années. Pour les partenaires et moi c'est à dire la communauté internationale, on espérait beaucoup avec les avancées obtenues lors des accords politique du 12 octobre. Car la communauté internationale a toujours prôné le dialogue. Mais malgré les difficultés, on est quand-même contents des acquis obtenus jusque là parce que la Guinée nous a montrés qu'on n'est pas toujours obligés d'interagir dans les problèmes du pays ", affirme-t-il.


Revenant sur la question du troisième mandat d'Alpha condé proprement dit, le diplomatw allemand lance : " La question la plus importante est, est-ce que ça c'est dans la légalité ? est-ce que c'est dans la constitution ? Et pour cela, vous avez des institutions démocratiques en particulier une cour constitutionnelle pour veiller à cela. Mais encore une fois, c'est aux Guinéens de répondre à cette question. "


Pour finir, M. Veltin estime que les questions de développement sont plus importantes pour la Guinée et les Guinéens que de passer tout le temps à parler de la politique. Donc, lui en tant que diplomate, il préfère adopter la politique du silence comme l'a fait Nelson Mandela au temps de l'apartheid. Juste une manière de dire qu'il ne voudrait pas répondre à cette question.

Lire plus

Congé « forcé » pour les élèves : Des citoyens critiquent sévèrement cette décision à Labé

ven, 3 Fév 2017, 13:34

 

La décision des ministères de l'enseignement pré-universitaire et celui technique et professionnel de suspendre les cours dans les écoles publiques du pays pour une dizaine de jours a suscité beaucoup de réactions. A Labé les citoyens se disent surpris et fustigent cette décision qu'ils qualifient d'inopportune. Ainsi, élèves, parents, encadreurs et syndicat des enseignants livrent leurs sentiments au micro de Guinéenews.

Lire plus

Grève du syndicat à Labé : la ville en mouvement, les écoles quasi fermées

mer, 1 Fév 2017, 23:31

Pratiquement, la grève lancée ce mercredi par certaines centrales syndicales en soutien aux fonctionnaires qui n'ont pas bénéficié d'une augmentation de salaire suite à la nouvelle grille indiciaire n'a pas été suivie à Labé. Toute la journée, les activités sont allées bon train et chaque travailleur a vaqué à ses occupations quotidiennes. Seulement quelques perturbations ont été notées dans certaines écoles de la ville.

 

Lire plus

Pénurie de carburant à Labé : les prix grimpent dans la cité

mer, 1 Fév 2017, 12:36

A l'instar des autres villes du pays, Labé, connaît une crise de carburant sans précédent depuis hier mardi. Actuellement, le litre d'essence est passé de 8 milles francs guinéens à la pompe jusqu’à 14 milles voire 15 milles au marché noir. Une situation qui porte un coup dur au transport urbain avec la rareté des moyens de déplacement et l'augmentation fantaisiste des prix du transport.

Lire plus

Labé : la population urbaine confrontée à une pénurie d’eau potable

sam, 28 Jan 2017, 20:40

Depuis quelques jours, la desserte en eau potable est très perturbée dans la commune urbaine de Labé. Les foyers peuvent rester deux à trois jours sans voir une goutte d'eau à la pompe. Une situation qui cause d'énormes désagréments aux citoyens, obligés parfois de parcourir des kilomètres pendant des longues heures pour avoir de l'eau.

Lire plus

Économie : Le cri de cœur des citoyens après la baisse dérisoire de la TVA sur les aliments, à Labé

ven, 27 Jan 2017, 12:52

 

Depuis un certain temps, les prix des denrées de première nécessité  ne cessent de grimper en Guinée. Pourtant, lors de sa dernière session budgétaire, l'Assemblée Nationale a annoncé la baisse de la TVA (de 20 à 18%) sur ces produits. Une mesure qui devait normalement soulager les familles. Cependant, le constat sur le terrain révèle qu'au lieu d'une diminution, les prix s'affolent au quotidien.

Lire plus