Aménagement de la Corniche sud: le ministre Kassory répond à une ONG et décortique les avantages dudit projet

12 juillet 2017 19:19:26
0

Ce mercredi 12 juillet, le ministre d’Etat à la Présidence chargé des Investissements et du Partenariat Public-Privé, Dr Ibrahima Kassory Fofana a conféré avec certains journalistes de la place. Cette rencontre a objectif d’expliquer les avantages du projet d’aménagement de la corniche sud de Kaloum, a-t-on constaté.

D’entrée, Dr. Ibrahima Kassory Fofana a rappelé que le projet a été signé en juillet 2016 ainsi que plusieurs autres dans le but de faire de la capitale Conakry, une ville digne de nom afin qu’elle renoue avec sa réputation de la perle d’Afrique. «C’est une ambition que les uns et les autres peuvent partager parce qu’aujourd’hui, tout le monde subi la dégradation de l’environnement et la difficulté du trafic routier», a-t-il déclaré.

Parlant de la nécessité de l’aménagement de la Corniche sud,  Kassory Fofana a indiqué qu’à partir de la résidence 2000 (à l’entrée de Kaloum, NDLR) au palais du peuple, qu’il n’y a même pas un mètre de passage pour les piétons et avant d’insister que ce projet va aménager 22 mètres de largeur pour que tous les Conakrykas aient accès non seulement à la mer mais aussi que les bâtiments seront situés à plus d’une quarantaine de mètres de la mer, a-t-il dit.

Et de poursuivre: «l’accès aux quartiers sera facilité par les réalisations des infrastructures routières beaucoup plus conséquentes et en plus, nous aurons un meilleur contrôle sur les déchets qui est un réel problème à Conakry. Ce projet aura certainement un impact sur le développement de la Guinée. Il aura également sa part contributive dans la croissance de notre Produit Intérieur Brute (PIB) de par la création des activités

Répondant à une inquiétude du ‘’Collectif sauvons nos corniches’’, le ministre Kassory tout en partageant les préoccupations qu’il a soulevées par à cet aménagement du littoral et les risques qu’il pourrait y avoir pour les îles environnantes, il a, cependant, affirmé qu’il n’y a pas de problème sans solution (…).

«D’ailleurs, au ministère de l’Aménagement du Territoire, vous trouverez qu’il y a un projet pour protéger les insulaires indépendamment de ce présent projet. Ce sont deux choses qui ne sont pas liées. Même si le projet pourrait avoir un certain impact sur l’accélération de la dégradation de la situation sur les locations des insulaires, les dispositions prévoient de protéger ces ilots par la réalisation des digues d’évacuation. Avec ou sans le projet, ceci allait être fait. Ceci est prévu dans le plan d’aménagement de la presqu’île de Kaloum, y compris les îles de Loos», a-t-il fait savoir

Par ailleurs, le président du parti politique GPT a rappelé que récemment, la corniche de Dakar au Sénégal a été réaménagée et on pouvait constater que la situation actuelle de notre presqu’île donne les mêmes spécificités que Dakar d’antan qu’il y a encore moins de dix ans (…).

«Grâce à cet aménagement, vous aurez au long de la corniche sud, des hôtels, des immeubles d’habitation, des maisons d’habitation, des centres de loisir et ainsi que des espaces verts que la ville de Conakry n’en a pas en dehors de ceux du jardin 2 octobre. Ce projet va changer l’image de la ville de Conakry en améliorant les conditions de vie des populations et faire d’elle, la perle qu’elle a été il y a 50 ans», a-t-il insisté.

D’après lui, la population guinéenne est estimée entre 12 et 13 millions d’habitants et la capitale Conakry, à elle seule, compte 50% de cette population.

« En termes spatial, Conakry représente moins de 2% de la surface totale du pays. Aujourd’hui, nous sommes dans une situation, quand vous raisonnez en termes d’offre et de demande par rapport à la disponibilité des logements et des bureaux pour répondre aux besoins des populations  et du monde des affaires, vous allez comprendre que nous sommes dans une situation où rien ne passe ou très peu ne passe», fera martelé le ministre Kassory Fofana. Lire vidéo: