dimanche, 26 mars 2017, 17:02 GMT

Au cours de sa visite dans le Manden Béré, ce jeudi 9 février 2017, le président de la république est monté au créneau face aux problèmes minant la fédération du RPG de Siguiri, et le mauvais comportement de certains cadres, a-t-on constaté dans la cité aurifère.

 

S’adressant à cette foule dans la langue du terroir, le chef de l’État a tout d’abord demandé une minute de silence en la mémoire des anciens partisans du RPG, les militants de première heure, qui sont décédés.

 

Il a ensuite sollicité la fin des branches du RPG avant de parler de l’unicité du parti, et de lever l’équivoque entre le vestibule et le parti.

 

« Je ne veux plus entendre à Siguiri, le comité directeur ou le collectif autour du parti il n y’a pas deux groupes mais le seul parti c’est le RPG. Mais, il faut que les anciens acceptent de donner quelques responsabilités aux jeunes et aux femmes. J’aimerais que les sages qui sont dans les vestibules ne se confondent pas au parti, les décisions du parti ne se prennent pas au vestibule, mais au siège. Mais vous avez tout mélangé, on ne sait pas qui fait quoi ».

 

Ensuite, il a fustigé le comportement des cadres en dénonçant leur ambition pour les postes administratifs. « Les cadres ont tous une ambition, les postes. Soit, ils veulent être ministre ou préfet, en laissant l’intérêt commun et celui du peuple. Tout cadre qui fait la pagaille saura que c’est moi qui signe les décrets », a-t-il prévenu.

 

 

 

 

Mohamed Moro Sacko

Correspondant de Guineenews à Siguiri

Mohamed Moro Sacko