Alpha Condé annoncé en Egypte, en Turquie et en France

07 décembre 2017 22:22:41
2

72 heures après son retour au bercail, le président de la république, Alpha Condé, repart de nouveau en voyage, pour une participer à des rencontres internationales. Ce périple le conduira au bord de la mer rouge et en Europe.

Selon des sources bien informées, le numéro un Guinéen sera d’abord en Égypte, puis en Turquie et enfin en France.

En Turquie, Guinéenews© a appris qu’il participera à la conférence islamique devant statuer sur le cas de la Palestine avec les dernières évolutions de la situation au Moyen Orient. Car, il y a deux jours, le président américain Donald Trump a signé un décret controversé reconnaissant Jérusalem comme étant la capitale d’Israël, ce qu’aucun de ses prédécesseur n’avait fait par le passé. Suite à cet acte, la tension est montée d’un coup et le mouvement palestinien Hamas a mobilisé ses troupes pour réagir vigoureusement.

De sources officielles, l’on nous informe qu’il y participera au forum pour l’investissement en Afrique. Au Caire, son ministre d’Etat chargé des investissements et du partenariat public-privé, Kassory Fofana y est arrivé deux jours avant le président Alpha Condé, nous informe-t-on.

Étant donné qu’il a fait une visite officielle en France récemment pour rencontrer le président Macron, nous n’avons eu aucun détail relatif à cette deuxième visite en moins de de semaine dans la capitale de l’Hexagone.

  • CONDÉ ABOU

    Le President de la République, arrive ce Jeudi soir à la station balnéaire de Charm-El Cheikh sur la mer rouge à l’invitation de son homologue Egyptien, le Général Al Sissi, à l’occasion du Sommet de 7 Chefs d’Etats Africains réunis avec les dirigeants de plusieurs Fonds Souverains d’Investissement et quelques hautes personnalités de pointe du Secteur privé du continent Africain.

    Contrairement à ses 4 derniers prédécesseurs à la tête de l’Egypte, l’actuel Président de l’Egypte, le Général Al Sissi, et qui a participé à tous les sommets de l’Union africaine depuis son arrivée au pouvoir en 2014, semble vouloir faire de l’Afrique l’une de ses priorités.
    L’édition 2017 du Forum International Africa qui aura lieu du 8 au 9 Décembre dans la station balnéaire de Charm-el-Cheikh, en Égypte, s’inscrit dans cette vision.

    Le Forum international Africa 2017 est consacré spécialement aux investisements et aux questions liées au financement du développement par le secteur privé, ainsi qu’au financement de projets porteurs en faveur des Jeunes en Afrique.

    Selon les organisateurs du Forum international, à côté du Président de la République, le Professeur Alpha Condé, Président en exercice de l’Union Africaine, il y aura les Présidents du Tchad, Idriss Deby Itno, de la Côte D’Ivoire Alhassane Dramane Ouattara, Paul Kagamé du Rwanda, Azali Ansoumani des Iles Comores, et le Président de la Somalie Mohamed Abdullahi Mohamed.

    ENTREPRENEURS, INVESTISSEURS ET FONDS SOUVERAINS

    Au menu de cet événement à Charm-El-Cheikh: 50 des entrepreneurs les plus prometteurs du continent ont été conviés pour présenter leurs activités à des investisseurs et à des Fonds Souverains d’investissement. Les puissants Fonds Souverains du Moyen Orient sont présents sur place à Charm-El-Cheikh

    Le forum qui accorde « une place importante » au Secteur Privé Africain, accueillera des PDG et dirigeants de grandes entreprises africaines, notamment:

    La milliardaire Angolaise Isabel Dos Santos, Présidente du Conseil d’Administration d’Unitel Angola,
    Daniel Matjila, Directeur Général de la Public Investment Corporation,
    Ahmed Heikal, Fondateur de Qalaa Holdings,
    Tony Elumelu, Président du groupe bancaire UBA, et
    Vera Songwe, entre autres grosses pointures du Secteur Privé Africain.

    « Le secteur privé peut jouer un rôle important pour combler le déficit d’infrastructure qui se chiffre à 93 milliards USD par an », « La participation du secteur privé est également essentielle dans le secteur de la fabrication industrielle. Le McKinsey Global Institute estime que l’Afrique pourrait doubler sa production manufacturière en l’espace de 10 ans, ce qui permettrait de créer entre 6 millions et 14 millions d’emplois et stimulerait la croissance du PIB Africain ».
    Des propos qui ont été rappelés par Heba Salama, Directrice de la Regional Investment Agency (RIA) de la COMESA (le marché commun de l’Afrique australe et de l’Afrique de l’Est).

    Il faut dire au passage que le COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa), qui est très actif dans l’organisation de ce Forum, est une organisation internationale à vocation régionale de 20 pays de l’Afrique Australe et de l’Afrique de l’Est dont l’objectif est de créer une Union Douanière entre ses pays membres.

    Le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) est une zone d’échanges préférentiels qui s’étend de la Libye au Zimbabwe et qui ambitionne de créer un climat d`investissement plus favorable, une zone d`investissement commune pour la région du COMESA ; la mise en place graduelle d`une union des paiements et la constitution à terme d`une Union Monétaire avec une monnaie unique.

    Mais également, l`adoption d`arrangements pour un système de visa commun, y compris le droit d`établissement devant aboutir à la libre circulation des personnes de bonne foi.
    .
    Deux tables rondes présidentielles sont prévues et au cours desquelles, les plus grands dirigeants d’affaires du continent discuteront ouvertement de politiques avec les Présidents Africains présents afin de contribuer à créer un climat plus propice aux affaires.

    Un autre grand chapitre dans les débats. Africa 2017 sera également le rendez-vous de la Jeunesse. Une journée sera dédiée à cette frange importante et sensible du continent africain. Les Jeunes seront mis en contact avec les décideurs économiques. Et comme le disent les organisateurs: ‘’Avec des mentors, des “business angels” et des sociétés de capital-risque, il sera question de partager des idées, de développer des réseaux et concrétiser des projets d’avenir’’.

    Si pour cette seconde édition, le Secteur Privé Africain est à l’honneur, le Forum, organisé par le Ministère Egyptien de l’Investissement et de la Coopération internationale et l’Agence régionale des investissements (RIA), met également l’accent sur l’importance d’une meilleure collaboration intra-africaine.

    « Le commerce intra-africain est un atout précieux pour la stratégie de croissance économique de l’Égypte et de l’Afrique », a indiqué pour sa part Sahar Nasr, Ministre égyptienne de l’Investissement et de la coopération internationale.

    Selon le Ministre Egyptien: « Pour la stratégie de croissance égyptienne, le commerce intra-africain demeure un facteur important. Bien que les marchés Européens et Nord-Américains dominent les activités commerciales de l’Égypte, nous sommes proches des marchés Africains et nous avons des accords commerciaux avec des nations Africaines.

    L’Égypte a progressé de façon remarquable au cours des dix dernières années dans ses échanges avec l’Afrique du Nord, en particulier le Maroc, et l’Afrique de l’Est et l’Afrique Australe, notamment le Kenya, le Soudan, et l’Afrique du Sud».

    Voilà, ce que l’on sait ce soir de l’invitation et de la la participation du Président de la République au Forum international de Charm-El-Cheikh.

  • CONDÉ ABOU

    Oui Guineenews, vous aviez parfaitement raison de faire la remarque. Voici le détail de sa visite en France.

    Le Président de la République devrait quitter hier Samedi 9 Décembre 2017, Charm El-Cheikh en Égypte, pour la Turquie puis pour la France, où il prendra part au « One Planet Summit » qui s’ouvre Mardi 12 Décembre 2017.

    Organisé à l’initiative de la France, ce Sommet vise à évaluer la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat, notamment la mobilisation des financements privés et publics promis lors de la Cop 21 à Paris en 2015. Le Sommet de Paris, s’ouvre le 12 Decembre et sera clôturé le 14 Décembre 2017.

    Le Président de la République Française, Emmanuel Macron, le Président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, et le President en exercice de l’Union Africaine Alpha Condé, traiteront de l’urgence écologique de notre planète devant d’éminents dirigeants internationaux et citoyens engagés du monde entier.

    Au plan de l’organisation technique, le Sommet One Planet est organisé conjointement par la France, les Nations Unies et la Banque mondiale, en partenariat avec la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), la We Mean Business Coalition, le Pacte mondial des Maires pour le climat et l’énergie, la Commission Européenne, le C40 Cities Network, l’OCDE et Bloomberg Philanthropies.

    Quels sont les 3 objectifs du One Planet Summit, selon les organisateurs:

    1. Agir concrètement et collectivement
    Les solutions existent, déployons-les à l’échelle globale et locale ! Le plus vite possible.

    2. Innover. Soyons créatifs et astucieux pour adapter nos systèmes aux changements inévitables et accélérer encore la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

    3. Être solidaires. Nous sommes tous affectés par les changements climatiques, mais certains d’entre nous y sont plus vulnérables. Travaillons ensemble pour le bien de tous et accompagnons plus encore les pays et populations qui en ont le plus besoin.

    Comment ? En présentant des actions et annonces concrètes et nouvelles (des ClimActs) qui engagent l’ensemble des acteurs publics et privés.

    Quatre Panels ont ete constitutes pour la rencontre au Sommet qui s’ouvre le 12 Decembre:

    Panel 1 « Changer l’échelle de la finance pour l’action climat »
    Panel 2 « Verdir la finance en faveur d’une économie durable »
    Panel 3 « Accélérer l’action locale et régionale en faveur du climat »
    Panel 4 « Renforcer les politiques publiques pour la transition écologique et solidaire »

    Nous sommes UNE SEULE planète ! C’est le slogan des organisateurs de la rencontre de Paris, et qui s’ouvrira le Mardi 12 Decembre 2017, en présence du Président de la République le Professeur Alpha Condé et qui parlera au nom de l’Union Africaine.