Akim Bah, Prix Rfi théâtre 2016: «en Guinée, nous avons un gros problème d’espaces de répétition et de création»

06 novembre 2017 11:11:25
0

Prix RFI Théâtre 2016, Hakim Bah est un jeune auteur guinéen dont le cœur bat au rythme des mises en scène théâtrales. En séjour dans le pays de ses ancêtres pour la quatrième édition du festival ‟Univers des mots″ dont il est le directeur artistique, votre site d’informations Guineenews l’a rencontré ce lundi 6 novembre pour parler de l’état de santé du théâtre en Guinée.

D’entame, l’artiste qui a découvert le théâtre en Guinée avant de se rendre en France pour des études, a déploré l’abandon de l’art par les autorités : « il y a plein de talents, mais il manque un soutien des autorités et aussi une certaine ouverture. Car, pour faire du théâtre, vivre de son art, il faut que les spectacles tournent. Il faut qu’il y ait des productions, cela permet au comédien de vivre de ce qu’il a envie de faire. Ceux qui font du théâtre rament en Guinée, il n’y a pas de compagnie théâtrale guinéenne qui tourne », a-t-il affirmé.

Poursuivant, Akim Bah auteur de l’œuvre ‟Convulsions″ et qui lui a valu le Prix Rfi en 2016, a égrainé quelques obstacles au développement de l’art théâtral en Guinée. « En Guinée, nous avons un gros problème d’espaces de répétition et de création. Et sur ce point, les autorités en charge de la culture et de la jeunesse doivent beaucoup et vite œuvrer car, les Maisons des jeunes ne sont pas adaptées pour faire des spectacles. Aujourd’hui, elles (les maisons des jeunes ; NDLR) sont des lieux de célébration de mariage) Or, je pense que ces foyers de jeunesse doivent être des lieux de rencontres juvéniles pour la création et la mise en place des projets porteurs″, dénoncera-t-il.

D’après Akim, la Guinée regorge d’artistes très talentueux qui veulent faire carrière dans le théâtre. Ce qui suppose nécessairement, estime-t-il,  une collaboration avec d’autres artistes venus d’ailleurs. Cela doit être doit être une priorité car, selon lui, c’est qui  les permettra de s’ouvrir sur le monde.