AG du RPG : le ministre Bantama se paie Cellou, Chérif Bah et autres…

07 octobre 2017 17:17:54
1

« Cellou Dalein Diallo pense que c’est en tuant qu’il va pousser le peuple contre Alpha Condé afin qu’il y ait un dérapage et que le lendemain qu’il  puisse venir au pouvoir. Tant qu’il pensera que c’est en tuant un seul Guinéen qu’il va accéder au pouvoir, il s’éloignera du pouvoir dans ce pays. Je me demande pourquoi il tient à compter le nombre de morts. Quelqu’un m’a dit que son marabout lui a dit que quand il y aura 100 morts, il sera président de la République (rire).  En 2010 il a eu 44% au premier tour et il a été battu. ensuite en 2015, il fut battu par KO et en 2020 il verra le pouvoir passer devant lui (…)»

Parmi tous les intervenants de ce samedi 7 octobre au siège du RPG Arc-en-ciel à Gbessia, c’est le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow qui a été vivement ovationné pendant qu’il tirait à boulets rouges sur les opposants au régime d’Alpha Condé.

Sans commentaire, voici en intégralité sa déclaration :

«Pendant qu’au RPG nous nous mobilisons pour aller aux élections et les gagner, nos amis de l’autre côté font le contraire. Ils ne veulent pas aller aux élections parce que quand ils sortent dans les rues, c’est pour dire nous allons chasser Alpha Condé au pouvoir, il est désavoué, il est ceci ou il est cela. Certainement, dans moins de trois à quatre mois, nous devons aller aux élections communales et communautaires. S’ils estiment qu’Alpha Condé est désavoué par le peuple, qu’ils se préparent pour récupérer toutes les communes de Guinée. Comme mon ami Lansana Komara aime à le dire, à chaque fois que nous partirons aux élections avec cette opposition, nous allons la battre. C’est pour cette raison, j’invite tous les Guinéens à la vigilance.

Imaginez un leader politique qui vit à Conakry avec combien de cimetières, je ne suis même pas certain si la ligue islamique pourra dénombrer le nombre de cimetières à Conakry. Toutefois tout le monde sait qu’il y a un Cameroun qui   est le plus grand de  Conakry. Tenez-vous bien, comment quelqu’un qui rêve gouverner ce pays, peut identifier un seul cimetière pour compter le nombre de personnes qu’il est en train de tuer, lui-même. Je l’ai suivi cette semaine quand il accusait les forces de l’ordre pour dire qu’elles sont incapables d’identifier les auteurs des crimes. Je me demande comment tu peux retrouver une aiguille lorsqu’elle est cachée sous le pied de ton ami qui est censé pourtant t’aider à la retrouver. Il y a un journaliste qui a été assassiné à la rentrée du siège de l’UFDG. C’est la preuve palpable qui prouve que les forces de sécurité sont loin de ces tueries. «Cellou Dalein Diallo pense que c’est en tuant qu’il va pousser le peuple contre Alpha Condé afin qu’il ait de dérapage et le lendemain qu’il vienne au pouvoir. Tant qu’il pensera que c’est en tuant un seul guinéen qu’il va accéder au pouvoir, il s’éloignera du pouvoir dans ce pays. Je me demande pourquoi il tient à compter le nombre de morts. Quelqu’un m’a dit que son marabout lui a dit que quand il y aura 100 morts, il sera président de la République (rire).  En 2010 il a eu 44 au premier tour il a été battu. Ensuite en 2015, il fut battu par KO et en 2020 il verra le pouvoir passer devant lui (…)»

Les petites piques de Bantama à l’endroit de Chérif Bah et Mamadou Sylla

« Lors du passage du chef de l’Etat devant les enseignants au palais du peuple, il a dénoncé qu’il y a des gens qui ont détourné l’argent de la Banque Centrale vers une ONG. Le président n’a cité personne mais après une heure plus tard, on a vu des gens crier pour dire que c’est eux et qu’on ne peut pas les intimider. Alpha Condé est une chance pour la Guinée, si la Guinée est en retard aujourd’hui, ce sont eux. En complicité avec Mamadou Sylla, ils ont vendu nos avions, nos rails, nos usines…  Ils ont été récemment dénoncés par une ONG qui dit que pendant que les militants marchent, eux ils sont dans les voitures. Aujourd’hui, trop, c’est trop. Cette opposition paralyse dans le but de freiner le développement de notre pays, nous ne pouvons pas l’accepter. Ceux qui pensent qu’ils pourront chasser Alpha Condé au pouvoir, doivent savoir que cela est un rêve irréaliste.

On comprend que Chérif Bah se bat pour mériter sa place de Vice-président de l’UFDG. Bah Oury étant le propriétaire de l’UFDG, ils ont comploté pour le faire partir. Donc, il faut que Chérif Bah se batte pour convaincre. Dans les conditions normales, il n’y a pas de match entre Chérif Bah et nous. Le peuple doit sanctionner les hommes politiques véreux surtout ceux qui ont échoué dans le gouvernement et qui se sont reconvertis en politiciens. Tout le monde a vu  Chérif Bah en train de trembler devant le président Dadis Camara, il tremblait comme une feuille d’arbre. On a vu des ministres qui sont montés dans l’avion pour leur première fois grâce à Alpha Condé…»  

 

  • CONDÉ ABOU

    Que c’est scandaleux et pathétique d’entendre des monstruosités du genre contre les dirigeants de l’UFDG, et venant de la part d’un ignare. Ça se voit. Quel niveau de banalisation du mensonge et de la falsification de la vérité dans ce pays !

    Dieu le Souverain, vous répondra, au meilleur moment qu’Il aura décidé, de toutes les façons. Faut-il pleurer ou se moquer de pareils délires aussi vulgaires.

    Alphonse de Lamartine (1790-1869) avait écrit que la vie est un mystère, et non pas un délire.
    El Hadj Cellou Dalen Diallo ne répondra pas à des chicanes de caniveau encore moins à des délires transportés sur une tribune aussi respectable que celle du Parti au pouvoir, le RPG.

    Le RPG ne mérite pas du tout que des menteurs de ce bas niveau, pinaillent de façon si désinvolte en son nom.

    Même si El Hadj Cellou Dalen Diallo n’est pas bon pour tous les gros ignares, tout le pays sait au moins, qu’il vaut cent mille fois mieux que les porteurs de poisse dans ce pays.

    Ça se voit très clairement pour tous ceux qui savent lire dans les évènements qui se suivent. Depuis que le Président de la République a fait rentrer au Gouvernement les porteurs de poisse, l’action présidentielle va de problèmes en problèmes, sans que personne ne comprenne qu’est-ce qui nous tombe dessus.

    C’est ce qui est le plus inquiétant dans la gouvernance présidentielle d’aujourd’hui, rien qu’en regardant à quel point, l’action présidentielle va de problèmes en problèmes.
    Voilà pourquoi, il est impossible que le Président de l’UFDG, l’Honorable El Hadj Cellou Dalen Diallo, réponde à des âneries et à des délires. C’est certain.

    Que la bénédiction de Dieu soit sur El Hadj Cellou Dalen Diallo, dont la tenacité au combat politique a permis dans une large mesure l’alternance politique en 2010 en Guinée sans aucune guerre civile, et en contribuant largement à ouvrir la voie à l’une des principales forces de l’Opposition dirigée par le Président Alpha Condé, d’arriver au pouvoir. Voilà pour l’histoire politique récente du pays.

    Falsifiez l’histoire comme vous voulez. Cela ne changera absolument rien du tout au destin de chacun.

    Dieu le Très Haut vous répondra de toute façon au meilleur moment qu’Il choisira. La suite, on la verra si Dieu le veut.