Administration: N’Zérékoré exprime sa reconnaissance à M’Bopp Camara pour ses efforts de restauration de la paix

12 octobre 2017 17:17:19
0

Après avoir pris fonction à Boké où il a été nommé récemment préfet, Aboubacar Mbopp Camara a rencontré mercredi 11 octobre ses anciens collaborateurs de la préfecture de N’Zérékoré et l’ensemble des couches socioprofessionnelles de la préfecture. Une occasion pour le désormais ex-préfet de N’Zérékoré de remercier les uns et les autres pour leur collaboration mais surtout pour le soutien dans l’accomplissement de sa mission à N’Zérékoré.

Dans la salle de conférence de la préfecture, cadres de la préfecture, acteurs de la société civile, religieux et sages se sont succédé pour magnifier les œuvres du préfet partant surtout son implication dans la restauration de la paix.

«Aujourd’hui n’est pas un jour de réjouissance dans la mesure où c’est un maître qui s’en va, c’est un maître qui s’éloigne. Nous aurions bien voulu profiter encore de ses expériences mais la défense de la patrie l’appel ailleurs. M. Mbopp Camara, vous êtes venus à un moment où N’Zérékoré était considérée comme zone de hauts risques. Mais avec stratégie et persévérance, le calme est revenu peu à peu.  M. le Préfet, les cadres de N’Zérékoré par ma voix, vous dise merci pour ce que vous avez fait et continuerez de faire pour cette ville même étant à Boké », a déclaré Amara Camara, le Secrétaire général chargé de l’administration et porte-parole des cadres de la préfecture.

Quant à Siaka Wassolon Diallo, porte-parole des sous-préfets, Aboubacar Mbopp Camara était un éclaireur. « Les sous-préfets retiennent de cet homme, un vrai chef, un homme de commandement. Il a été respectueux et tolérant envers ses subordonnés. Pour preuve, aucun sous-préfet n’a été renvoyé par lui. Il a eu l’humilité et la pitié  à l’endroit des sous-préfets en facilitant l’accomplissement de leur mission », a-t-il témoigné.

Pour sa part, le président de la délégation spéciale est revenu sur ses rapports avec l’homme tout en tout en lui souhaitant bon vent dans sa nouvelle mission.

«Le trio Aboubacar Mbopp Camara, le préfet, Lancei Condé, le Gouverneur et Pé Mamady Bamy, président de la délégation spéciale démontrait notre cohésion dans l’action partout où nous étions pour des messages de paix ou des raisons d’ordre social, dans les mosquées et les églises pendant les fêtes religieuses. M. Mbopp Camara, vous êtes l’un des rescapés de l’évènement regrettable survenu à Womey le 16 septembre 2014 pendant la mission de sensibilisation des populations dans le cadre de la prévention contre Ebola. Sept hauts cadres de l’Etat sont tombés et pour lesquels nous gardons un triste souvenir. Toutes les composantes de la commune urbaine de N’Zérékoré, par ma voix, vous disent merci pour le rôle d’avant-garde que vous avez joué dans le cadre de la culture, du maintien et du renforcement du tissus social », a témoigné le président de la délégation spéciale avant de décerner  au nom des populations de la commune urbaine, un certificat de satisfécit au préfet partant en guise de reconnaissance aux « nombreux services rendus à la préfecture notamment à la commune urbaine de N’Zérékoré du 09 octobre 2012 au 16 septembre 2017. »

Mêmes témoignages de satisfaction de la part des représentants de la société civile, des ONG et institutions ainsi que des confessions religieuses et des sages.

En prenant la parole, Aboubacar Mbopp Camara, s’est réjoui de cette mobilisation autour de lui tout en invitant les uns et autres à continuer de s’investir dans le cadre du maintien de la paix.

«N’Zérékoré, qu’on le veuille ou pas sera une métropole de la Guinée car les fils de N’Zérékoré aiment investir. Ce que je demande à tout le monde, c’est de s’impliquer fortement dans la recherche de la paix. Parce que nous avons des considérations qui ne doivent plus exister en cette période. Ce sont des considérations religieuses et communautaires. Il faut qu’on abandonne cela. Il faut que nous soyons ensemble en refusant de créer des différences. N’Zérékoré a un potentiel qu’on retrouve difficilement ailleurs. Mais est-ce que les investisseurs viendront si on continue de qualifier notre ville comme étant zone à haut risque », a-t-il conseillé avant d’indiquer que les résultats obtenus sont le fruit des efforts de tout un chacun.

Il faut rappeler qu’Aboubacar Mbopp camara a passé six ans à la tête de la préfecture de N’Zérékoré avant d’être envoyé à Boké. Pour l’instant, aucun successeur n’a été nommé.