Paris: le Premier ministre Youla au 17ème forum économique sur l’Afrique

06 octobre 2017 15:15:32
0

L’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) a organisé du 4 au 5 octobre  à Paris, capitale de la France, la 17ème  session du Forum économique international sur l’Afrique avec pour thème central : l’industrialisation et l’entrepreneuriat.

 

 

Plusieurs chefs d’entreprise, des représentants d’institutions internationales et des dirigeants politiques africains ont participé à cet important sommet portant sur le développement économique de l’Afrique.

C’est le Premier ministre Mamdy Youla qui a  représenté la Guinée à ce sommet de Paris. Il était accompagné d’une forte délégation gouvernementale.

Seulement voilà, le Représentant du président Alpha Condé qui était censé prendre part au coup d’envoi de cette conférence, n’est finalement arrivé dans la salle qu’après environ deux heures de retard, que personne n’a pu justifier, ni dans les rangs de la délégation guinéenne parmi laquelle, il y avait Chantal Cole, les ministres Boubacar Barry et Bah Ousmane, encore moins par les organisateurs de l’événement.

Et c’est la maîtresse de cérémonie qui a attiré l’attention des participants sur ce contretemps accusé par le chef du gouvernement guinéen en ces termes : «le Premier ministre guinéen ne va pas tarder à nous rejoindre. Son avion a atterri à 8h30.»

Pendant ce temps, tous les invités d’honneur, à l’exception donc de Mamady Youla, avaient déjà pris place dans l’immense salle de conférence.

Il est 9h30, heure française. Les travaux du 17ème Forum économique sont lancés rue André Pascal, dans le 16ème arrondissement de Paris, siège de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

Autour de la thématique centrale de cette session, l’on a eu un panel de haut niveau composé entre autres du vice-président ivoirien Daniel Kablan  Duncan, de Rémy Rioux, le Directeur général de l’Agence Française de développement…

Dans son allocution d’ouverture officielle du forum, le Secrétaire général de l’OCDE, José Angel Gurria, après avoir expliqué les objectifs dudit forum, fera un long exposé sur la nécessité des pouvoirs politiques afin de mener une politique efficace et cohérente envers les entrepreneurs africains.

« Aujourd’hui, en Afrique, nous avons 229 millions de personnes qui disposent d’un compte bancaire mobile. Ce qui est énorme et repose essentiellement sur l’épaule des entrepreneurs. D’où la nécessité d’aider ces entrepreneurs en créant des champions », a plaidé Angel Gurria avant d’interpeller les pouvoirs publics sur la coopération sud-sud en prenant l’exemple de son initiative envers 11 pays africains. Une initiative portant sur les échanges et le transfert dans le domaine fiscal. Cette approche, a-t-il indiqué, leur permettra de mieux tirer profit avec les multinationales.

Il appartiendra au vice-président ivoirien, Daniel Kablan, de mettre l’accent sur sa vision optimiste sur l’Afrique.  «De 2004 à 2014, seule l’Afrique a réalisé un taux de croissance de 5 % et 40 % de sa population a moins de 15 ans. Ce qui constitue une main-d’œuvre future », a déclaré le vice-président ivoirien qui insistera sur la nécessité de créer ce qu’il appelle ‘’des champions nationaux’’, à travers l’impulsion des jeunes entrepreneurs.

Il est 10h35. Le Premier ministre guinéen est enfin arrivé dans la salle de conférence.

10H43 : il est appelé à prononcer, à son tour, son discours. Il sera le dernier officiel à prendre la parole devant l’assistance.

 Dans son intervention, Mamadi Youla expliquera la nécessité pour l’Afrique de résoudre son déficit énergétique qui est une des conditions de son développement. Il a également plaidé pour l’adoption d’une stratégie public-privé en faveur du continent africain.

«Nous devons nous appuyer sur le numérique. L’exportation de nos matières premières constitue une exportation de nos emplois potentiels. Nous devons développer davantage la chaîne de valeur nationale et sous-régionale avant de conquérir l’international….», a ainsi martelé Mamady Youla lors de son intervention qui a duré près de 15 minutes.

 

De retour de Paris pour Guinéenews