Conakry : Le PM de Guinée Bissau à Sékhoutouréya

12 octobre 2017 23:23:09
2

« Je suis venu présenter au Président Condé mes excuses pour certains malentendus qui ont existé entre lui et moi »

Sékhoutouréya, 12 octobre 2017 – Le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, a reçu en audience dans la soirée de ce jeudi, 12 octobre 2017 au Palais Sékhoutouréya, le Premier ministre de la Guinée Bissau, Monsieur Umaro El Mokhtar Sissoco EMBALO.

Les entretiens entre le Président Alpha Condé, médiateur de la CEDEAO dans la crise en Guinée Bissau et Monsieur Umaro El Mokhtar Sissoco EMBALO, ont porté sur les liens d’amitié et de coopération entre les deux pays et la situation qui prévaut dans ce pays frère.

A l’issue des entretiens, le Premier ministre bissau-guinéen a déclaré : « Je suis venu présenter au Président Alpha Condé mes excuses pour certains malentendus qui ont existé entre lui et moi. Vous savez, le Président Alpha Condé, c’est quelqu’un que j’ai connu il y a plus de 20 ans. Donc, je passe pour présenter ces excuses. Mes relations avec lui, sont des rapports de père en fils. C’est pourquoi je suis passé ici aujourd’hui pour cela.

Après ça, j’ai fait la situation de la Guinée Bissau. Et comme vous le savez, la Guinée Bissau et la Guinée Conakry sont inséparables. Ici, c’est comme la Mecque pour les Bissau-guinéens. Les faits sont là. Moi, ma grand-mère est de Lélouma, Mme Calanda Diallo. L’ambassadeur de Guinée Bissau en Guinée, Montaga Diallo, son père est Guinéen.

Aujourd’hui les relations entre la Guinée-Conakry et la Guinée Bissau dépassent les feux Sékou Touré et Amilcar Cabral.

Ensuite le Président Alpha Condé, indépendamment de sa qualité de Président en exercice de l’Union africaine est l’un des rares panafricanistes qui restent parmi nous. Donc, c’est un homme de qualité, franc et qui dit ce qu’il pense. C’est pour cela que je suis venu voir le père Alpha Condé ».

Le Bureau de Presse de la Présidence

  • CONDÉ ABOU

    C’est très compliqué pour le Président Alpha Condé. Le Sénégal et la Guinée soutiennent les 2 camps opposes en Guinée Bissau depuis le debut de cette crise interminable.

    Après la Gambie, le Kenya, le Togo, la Guinée Bissau va difficilement sortir de sa crise actuelle. Et la réponse du President Alpha Condé est très attendue par le Sénégal qui suit de très près tout ce qui se passe en Guinee Bissau.

    Le plus dur c’est que le President Jose Maria Vaz vient de tenir un discours à GABU à l’occasion de la fête nationale de Guinee Bissau le 24 Septembre dernier, dans lequel il s’accroche aux termes de l’Accord politique qu’il a signé à Conakry sous les auspices du President Alpha Conde. Pour lui, Alpha Conde est avec lui, et plus rien n’est negociable !

    Dans son discours, le Président Bissau-Guinéen José Mario Vaz a estimé que la solution de la crise politique en Guinée-Bissau est entre les mains du Parlement.

    « La solution de la crise n’est pas entre les mains de la communauté internationale, mais de l’Assemblée nationale qui doit exercer sa fonction constitutionnelle », a-t-il déclaré dimanche dans un discours à Gabu, à l’Est du pays, à l’occasion de la cérémonies du 44ème anniversaire de l’indépendance du pays.

    Il se trouve que le Parlement de Guinée-Bissau ne fonctionne pas depuis plus de deux ans en raison de profondes divisions entre les deux principales formations politiques, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), vainqueur des élections générales de 2014, et le Parti de Rénovation sociale (PRS), deuxième force politique, en alliance avec les 15 députés exclus du PAIGC.

    Les deux groupes parlementaire ne s’entendent pas sur les sujets à inscrire à l’ordre du jour du parlement qui n’a pas pu, de ce fait, ni approuver la nomination des Premiers ministres nommés le Président Jose Mario Vaz, ni examiner leurs programmes de Gouvernement, ni le budget de l’Etat, depuis deux ans.

    « Il n’y a pas de session législative irrégulière et à ce jour l’Assemblée nationale est la seule institution de l’Etat qui ne fonctionne pas régulièrement », a fait remarquer le chef de l’Etat.

    Pour le Président Bissau-Guinéen, l’accord de sortie de crise signé en Octobre dernier à Conakry, a été appliqué parce que Umaro Sissoco Embalo a été nommé Premier Ministre parce qu’il a été choisi par un consensus obtenu auprès de plus de 50% des députés.

    « Ainsi, le Président (bissau-guinéen) a agi en stricte conformité avec la Constitution de la République de Guinée-Bissau et de l’Accord de Conakry. Donc, je n’ai pas violé l’accord (de Conakry) parce que cet accord ne prévoit pas de choix (du PM) ni à la majorité et ni à l’unanimité, mais par consensus », a-t-il soutenu.

    L’Accord de Conakry, parrainé par la Communauté économique des États d’Afrique occidentale (CEDEAO), prévoit la formation d’un Gouvernement inclusif composé de tous les partis représentés au Parlement et la nomination d’un Premier Ministre de consensus ayant la confiance du Chef de l’Etat.

    « Le Parti de la majorité de l’époque (PAIGC) a été invité à se joindre au Gouvernement selon sa représentation parlementaire. Cependant, ce parti a refusé publiquement de rejoindre l’exécutif, violant ainsi l’engagement qu’il a pris à Conakry », a-t-il déclaré.

    Le Président Vaz a également souligné que l’Accord de Conakry n’est pas un accord international mais un accord conclu entre les partis concernés par le différend.

    « Les partis signataires ne sont pas habilités à conclure des accords internationaux pour le compte de l’Etat de la Guinée-Bissau », a-t-il conclu.

    CONCLUSION;

    Une consultation entre Alpha Condé et Macky Sall me parait incontournable pour que les belligérants et autres acteurs politiques qui ont leurs soutiens forts au sein de l’Armée et de la Force Publique en Guinée Bissau se comprennent. C’est dur et incertain sur tous les plans: politique, militaire, sociologique. Le PAIGC, Parti au pouvoir, est lui-meme à la base de tous les problemes actuels du pays, oubliant que le Senegal et la Guinee ont chacun, ses pions dans le jeu..

  • abedi

    Tous les états africains sont des frères , s’il y a des malentendus parfois , c’est normal de venir renouer les relations entre famille. On dit toujours que le linge sale lave en famille , nous apprécions la presence de l’autorité bissau guineen à savoir le premier ministre au nom de son gouvernement . Nous espérons que les autorité de conakry accorderons leurs part de contributions pour que nos états soient solidaire et c’est ce que l’afrique attende de tous ses fils. Pour ce qui est de la Guinée bissau il faudrait de l’organisation et plus de rigueurs contre les trafiques et les trafiquants de toute sorte et la Guinée qui est l’une des soeurs de ce beau état doit contribuer pour apporter quelques réponses en parfaite collaborations avec les autorités bissagos pour établir les cellules d’enquêtes et de contrôle et anéantir ces phénomènes qui detruisent nos sociétés , et qui menaceront l’avenir des générations à venir si nous ne prenons pas des precautions à temps. C’est pourquoi nous souhaitons vraiment nous évitons ces choses , s’adapter pour apporter tous ensemble les solutions contre l’insécurité qui menace notre vaste continent. Et il ait du ressors de tous les enfants pour sa protection en comptant sur allah en le remerciant par sa grâce la société africaine reprenne ses identités petit à petit nous dirons alhamdoulila rabbil allah mine , grâce à Dieu et par sa volonté en priant qu’il repande sa bénédictions sur le continent mère . si nous voyons des complications en essayant de refonder nos institutions , il s’agit de convoqué une reunion pour en parler si vous vous afficher tous de l’opposition. Mais quand nous exprimons nos positions dans les differents medias sans consultation apporte des divergeances après , mais savoir aussi , qu’on ne marche dans aucun système à part celle de l’afrique, nous auront l’occasion de mettre une seule constitutions pour tout le continent africain. Les temoignages de monsieur bourouno parlant d’un système dans la constitution guineenne , il n’y a aucun système dans la constitution guineenne à part celle que les guineens ont votés. Et se concentrer sur les objectifs que nous souhaitons atteindre pour l’Afrique , dont certains pensent que c’est de la continuité oubliant qu’il y a des sages qui sont à côté pour ce qui était prévu dès le commencement pour l’avenir du continent africain , mais aussi pour le reste du monde . Car c’est la demande à tous et de tout un chacun pour le continent mère qui à donner naissance à l’humanité . Si monsieur dalein ou un autre pose un acte , qui n’est pas au gout des autres , c’est de convoqué une reunion pour connaitre les motivations , mais dire que nous sommes dans un système hors du continent, nous dirons simplement qu’on roule dans le système africain . Donc toute ces propositions des côtés politiques seront étudiés pour voir si les textes sont conformes à l’objectif que la Guinée et le continent visent pour sa politique . Car le temps est venu de communiquer afin de maintenir un bon climat dans la politique guineenne. Et nous ne souhaitons pas la division en Guinée par les prises de positions , mais communiquer en toute responsabilité. Des propositions des lois seront revus en globalité par tout l’ensemble de la société africaine , dans la justice selon ce qui a été établi le jour venu incha allah . La Guinée est une piste de la democratie constructive par la grâce de allahou soubhanna wa taala. Toute les propositions de part et d’autres seront étudiés le jour venu. , afin d’apporter toute les reponses que l’afrique à besoins de savoir pour être mieux guidés , Alhamdoulila que allah nous a guide , et que l’harmonie soit entre tous les frères africains et le reste du monde. Que allah nous benisse tous dans la paix , la justice , la prières et les oeuvres que nous posons selon sa volonté. Merci pour cette visite du chef du gouvernement de Guinée bissau en Guinée conakry. Monsieur le premier ministre votre exemple est un repère pour rapprocher les africains les uns des autres ,pour que les guinéens qui sont un peu perdus se retrouvent , et connaissent que la Guinée est un état religieux. Que marigui mengue benisse les croyants et benisse la Guinée.