Guinée : Les autorités locales de Kankan à l’école de la prévention des conflits !

10 août 2017 1:01:38
0

Les autorités locales, les élus et les nommées des préfectures de Kankan, Kouroussa, Siguiri et de Dinguiraye ont entamé le mardi 08 août, une formation dans la prévention et la gestion des conflits. Les locaux de la cathédrale Notre Dame des Victoires de Kankan ont servi de cadre à cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du projet de cohésion culturelle pour la paix et la prospérité.

L’objectif, selon Jonas Kamano, facilitateur de WANEP Guinée, c’est de renforcer les capacités des secrétaires généraux, maires de communes urbaines et rurales des préfectures de la région de Kankan élargie à la préfecture de Dinguiraye sur le système d’alerte précoce et de réponse rapide afin de les préparer à mieux prévenir et ou gérer les conflits. Cette initiative bénéficie d’un appui financier du département d’Etat américain.

C’est le chef de cabinet du gouvernorat de Kankan Sanassa Touré, avec à ses côtés le directeur Diocésain OCPH/Caritas-Kankan qui a officié le coup d’envoi de ladite formation au nom du gouverneur de région. A cette occasion, Mme Touré a salué la tenue de cette session de formation en faveur de ses responsables locaux. Car selon elle, « la problématique des tensions communautaires et autres violences observées ces dernières décennies, fragilise davantage les relations au sein et entre les groupes sociaux. Ce qui freine le processus de développement de la région et du pays en général », affirme-t-elle.

Quant à Sékou Condé, président de la plateforme de prévention des conflits de Kankan, il a surtout exhorté les administrateurs territoriaux et les élus locaux prenant part à ladite formation, au partage d’expériences afin de juguler autant que possible les nombreux conflits qui, depuis un certain temps, assaillent la région de la Haute Guinée.

Au terme de cette session de formation de deux jours qui a pris fin ce mercredi, sous-préfets, secrétaires généraux, maires de communes rurales et urbaines entre autres des préfectures de Kankan, Kouroussa, Siguiri et de Dinguiraye promettent de mettre à profit les nouvelles connaissances acquises, pour prévenir et/ou gérer au mieux, les cas de conflit dans leurs localités respectives.